Ecosystèmes d'excellence Initiatives d'excellence

MUSE

MUSE

Mots-clés : Nourrir; soigner; protéger

Résumé

Autour de l’Université de Montpellier (UM), le projet implique aujourd’hui 15 partenaires : 10 organismes de recherche (BRGM – CEA – Cirad – CNRS – Ifremer – Inrae – Inria – Inserm – IRD), 2 écoles (ENSCM – Institut Agro), 3 établissements de santé (CHU Montpellier - CHU Nîmes - Institut du cancer de Montpellier) et une organisation internationale (CIHEAM-IAMM). MUSE a fait de trois grands défis (sécurité alimentaire – santé humaine – environnement) la colonne vertébrale de son action.

 

A l’issue d’une évaluation à mi-parcours qui s’est déroulée fin novembre 2019, l’UM et ses partenaires ont été confortés dans leur dynamique collective, en vue de la pérennisation du label et la construction d’une université internationalement reconnue pour sa capacité à relever les grands défis de demain.

 

Malgré la situation sanitaire subie par tous, l’année 2020 a été une année de pleine activité tant sur le plan de la gouvernance que sur le plan opérationnel, avec le lancement et la mise en œuvre de nombreux programmes.

 

Ainsi les faits marquants sont les suivants :

 

  • la poursuite de la mise en œuvre opérationnelle de la feuille de route adoptée vers la construction de l’université-cible d’ici fin 2021 ;
  • le lancement d’appels à projets dans tous les domaines du projet MUSE ;
  • la phase de bilan à 2 ans des Key Initiatives KIM débutées en 2018 et le lancement de quatre nouvelles KIM ;
  • la mise en œuvre du programme ciblé sur l’attractivité du site.

 

Alors que de nombreux projets retenus au cours de la phase 2017-2019 sont toujours en cours, l’ensemble des appels prévus au programme d’activité 2020 a été lancé, soit plus de 15,4 M€ engagés pour 140 projets soutenus.

 

Il est à souligner que les projets et actions en cours ont subi de plein fouet les deux périodes de confinement de l’année 2020 provoquant un taux de consommation des crédits plus faible que celui que nous aurions connus sans cette contrainte dans l’exécution. Cette contrainte a été transformée en opportunité, incitant la direction de MUSE à proposer la réorientation de certains crédits non dépensés vers des actions 2021 ciblées. Ainsi, les budgets consacrés aux appels à projets 2021 du soutien à la recherche et soutien à la formation ont été revus à la hausse et une nouvelle action d’initiatives à l’international a pu être lancée.

 

Conditions impératives du jury

 

Signature des publications scientifiques

 

Au moment de la rédaction du présent rapport, le taux de publications signées "Université de Montpellier" est passé de 70 % à 74 % entre 2019 et 2020, montrant une progression significative et constante de ce taux. Les actions mises en place pour faire respecter la charte de publications sont de plusieurs ordres : (i) diffusion des résultats globaux aux directeurs d’unité lors des réunions collectives (ii) mesures d’arbitrage de la dotation recherche UM des UMR dont une partie est indexée au taux de respect et (iii) rencontre entre la direction de MUSE et l’ensemble des personnels des UMR ayant un impact majeur sur ce taux de non-respect de la charte.

 

 

 

Feuille de route

 

L’UM s’est engagée avec ses partenaires dans la construction de l’Université Cible. Cette construction a induit les faits essentiels suivants :

 

  • L'ENSCM deviendra "établissement-composante", selon l’Ordonnance n° 2018-1131, avec un niveau d'intégration très élevé.
  • L'Université-cible aura un partenariat fort avec l’Institut Agro, dont MSA sera une école interne, par le biais d'une convention d'association.
  • IMT Mines Alès et ENSAM, quittent le projet compte-tenu des difficultés à les intégrer.

 

L'Université-cible reste une université (établissement public expérimental) et conserve le nom "Université de Montpellier". Son conseil d'administration intègre une large partie des membres de MUSE. Elle comporte des Pôles de Recherche et des Collegiums qui sont des structures intermédiaires de l'établissement, conçues comme des dispositifs de mise en synergie des composantes.

 

Elle met en place une Graduate Division (école graduée) chargée d'assurer le lien entre recherche et formation à l'échelle de l'établissement.

 

Un document intitulé Target University & Road Map a été produit, complété par les conventions d'association entre ENSCM et UM et entre MSA et UM. Ils ont été adoptés respectivement par les conseils d'administration de l'ENSCM, de l'UM et de MSA en 2019. Tous les organismes de recherche et les hôpitaux ont officiellement envoyé leur accord écrit.

 

Les projets de statuts de l’Établissement Public Expérimental, ainsi que la convention d’association entre Institut Agro et UM, sont en cours d’élaboration. Le décret portant création du nouvel établissement devrait être publié en septembre 2021.

 

2020 a été la première année de fonctionnement des 5 pôles de recherche créés fin 2019 au sein de la Fondation MUSE ; leurs missions ont été définies et leurs directeurs nommés.

 

Un document de cadrage des pôles de recherche a été présenté au Board de MUSE et au conseil d’administration de l’UM (16.11.20). Les projets de statuts des pôles, en tant que structures intermédiaires de l’Université Cible, sont en cours d’élaboration.

 

Les Collegiums, en cours de création, sont la colonne vertébrale de la présentation de la nouvelle accréditation de l’offre de formation.

 

Enfin, la Graduate Division sera l’organe de coordination du projet SFRI validé et sera mise en place à la rentrée de septembre 2021 pour le lancement opérationnel du projet.

 

 

 

Autres recommandations du jury

 

Développer les 3 secteurs stratégiques de manière synergique

 

La vision stratégique a été déployée en particulier sur les actions "recherche" et "international" :

 

- le 3ème AAP "recherche", lancé au début 2020 (5 M€), a été une nouvelle fois destiné à soutenir des projets qui lient les 3 thèmes de MUSE.

 

- les KIM initiales, lancées en 2018, relevant des 3 secteurs stratégiques ont été évaluées et prolongées. 4 nouvelles KIM sont venues renforcer ce dispositif unique et innovant, au cœur des enjeux de MUSE et du territoire.

 

- le lancement d’initiatives Clés à l’international renforcent notre partenariat avec nos partenaires stratégiques.

 

Intégrer les sciences sociales dans la stratégie de recherche

 

Dans les AAP "recherche", la contribution des sciences sociales est mise au centre des préoccupations et leur inclusion dans les projets fait partie des critères de sélection.

 

Une des nouvelles KIM « Risques et Systèmes de santé » est centrée sur les aspects de sciences sociales.

 

Définir des relations internationales fortes en mobilisant IRD et Cirad

 

La stratégie internationale définie avec tous les membres du Consortium a fait l'objet d'une attention particulière pour ce qui concerne le Cirad et l’IRD. On peut noter :

 

- Le succès du centre "Ebola" en Guinée, en partenariat avec IRD, Cirad et Inserm, s’est accentué par le recrutement en CDI par l’UM du post-doc à l’origine de la découverte de la souche en Guinée.

 

- le lancement de la KIM consacrée à l’étude des risques infectieux et vecteurs dans laquelle l’IRD et le CIRAD sont fortement impliqués, bénéficie de leur expertise à l’international.

 

Lien avec les établissements de Santé

 

Les 3 établissements de santé sont pleinement associés à la gouvernance du projet ou des Pôles de Recherche et sont bénéficiaires de soutiens (Recherche, plateformes, mobilités, et innovation pédagogique). Les 5 Fédérations Hospitalo-Universitaires (FHU) sont des interlocuteurs au même titre que les UMR, UR.

 

Ces établissements sont membres des conseils d’orientation stratégiques des KIM « Risques et Systèmes de santé », « Sciences du Sang » et « Biomarqueurs et thérapie ».

 

Travailler sur le sentiment d'appartenance

 

Des plateformes métier de coordination pour les relations internationales et les relations partenariales ont été mises en place dès le lancement du projet.

 

2020 a vu la poursuite d'actions engagées pour asseoir le sentiment d’appartenance dans chaque catégorie d’acteurs et fondées sur une communication large, tant interne qu’externe.

 

Twitter (2153 abonnés), Linkedin UM (100 000 abonnés) et la Newsletter MUSE sont aussi des outils puissants de communication et de diffusion du sentiment d’appartenance.

 

Concernant les étudiants, 2020 a été fortement impactée et l’AAP Vie étudiante a retenu 9 nouveaux projets pour un montant de 40 K€.

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Informations générales

Acronyme projet : MUSE
Référence projet : 16-IDEX-0006
Région du projet : Occitanie
Discipline : 7 - Multi-thématiques et autres
Aide PIA : 84 018 666 €
Début projet : mars 2017
Fin projet : mars 2022

Coordination du projet : François PIERROT
Email : francois.pierrot@lirmm.fr

Consortium du projet

Etablissement coordinateur : Université de Montpellier
Partenaire(s) : BRGM, CEA Paris, CNRS Michel Ange, CHU de Montpellier, CHU de Nîmes, CIRAD - Paris, Ecole des Mines d'Alès, Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, IFREMER, INRA Paris, INRIA siège, IRD Marseille, Institut Régional du Cancer Montpellier, INSERM Paris 13, IRSTEA Antony, Ecole national supérieur architecture de Montpellier, Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes, Institut national d'enseignement supérieur poour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter