CE27 - Études du passé, patrimoines, cultures

Déterminer l'impact des changements socio-économiques sur l'agriculture méditerranéenne médiévale – ISEMA

Résumé de soumission

L'agriculture médiévale en Méditerranée occidentale aurait connu deux événements majeurs entre le VIIIe et le XVIe siècle ayant eu un impact important sur son évolution : l'expansion musulmane, qui aurait initié une " révolution verte ", et l’expansion en Péninsule Ibérique des royaumes chrétiens, parfois identifiée sous le terme débattu de « Reconquista ». Si l'impact de l'expansion musulmane sur l'Occident médiéval est indéniable, il reste inégalement étudié, et l'expansion réelle de l'agriculture arabo-berbère en Méditerranée occidentale, sa chronologie de mise en œuvre et les « nouvelles » plantes et techniques censées l'accompagner restent à documenter, notamment dans les zones rurales, pour déterminer s'il s'agit ou non d'un phénomène uniformément répandu dans tout le monde occidental musulman médiéval. En ce qui concerne la « Reconquista », son impact sur le monde agricole et la culture matérielle a été peu exploré, et le poids de l'héritage agricole arabo-andalous dans les zones nouvellement christianisées de la Péninsule, ainsi que la dynamique et les rythmes de la diffusion de nouvelles plantes et pratiques dans d'autres zones sous domination chrétienne, comme le sud de la France, restent à explorer.
Pour aborder ces questions, ISEMA propose d'aborder ces questions au moyen d'une approche internationale (Espagne, France), innovante (archéobotanique, éco-anatomie quantitative, morphométrie géométrique, analyses des isotopes stables) et largement interdisciplinaire, afin de s'attaquer à une réalité agricole complexe difficile à appréhender au moyen des seules archives textuelles. Par l’étude d’un corpus de plus de soixante sites archéologiques (10ème-16ème siècle) répartis entre la France méditerranéenne et l’Espagne continentale et insulaire, ISEMA cherchera à documenter les agrosystèmes médiévaux (plantes exploitées, pratiques d’exploitation, paysages agricoles) et leur évolution dans le temps long. L’objectif sera d’évaluer comment les sociétés médiévales ont développé leurs stratégies agraires, en fonction de l'évolution du contexte culturel, socio-économique et environnemental, et de déterminer le rôle des dynamiques socio-économiques dans la diffusion à grande échelle de certaines productions agricoles.

Coordination du projet

Jérôme ROS (Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISEM Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier

Aide de l'ANR 299 537 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2024 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter