ESDIR 2022 - Exploitation Scientifique des données des Infrastructures de Recherche 2022 - étape 2

Cyclicité des paléoclimats et de l’évolution du plancton : un test intégré de l’hypothèse climatique – ITCH

Résumé de soumission

Le plancton océanique est sensible aux changements physiques et biochimiques de l'océan de surface. Il constitue un modulateur important du cycle du carbone océanique par le biais de la photosynthèse et de la calcification. Les restes fossiles de plancton déposés dans les fonds marins et préservés dans les sédiments contiennent des indices clés sur les changements climatiques passés, ainsi que sur les réponses biologiques et rétroactions associées. L'océan Indien équatorial occidental (WEIO) est un acteur majeur dans la dynamique océan-atmosphère de l'océan tropical: il a un impact sur le climat global. En 2021, la mission SCRATCH à bord du navire océanographique Marion Dufresne II a collecté dans le WEIO des carottes de sédiments de haute qualité couvrant le Pléistocène (~2 millions d'années), ceci dans le but de résoudre la variabilité climatique et l'activité volcanique passées dans cette région importante. Dans ce projet, nous proposons d'étudier la coévolution du plancton et du climat au cours du Pléistocène. Nous effectuerons des analyses paléogénétiques, de biomarqueurs et micropaléontologiques, ainsi que la reconstruction de variables paléocéanographiques clés pour reconstruire le changement climatique, dans quatre carottes sédimentaires prélevées pendant la campagne SCRATCH. En utilisant des méthodologies de pointe dans trois instituts partenaires, nous combinerons l'expertise en paléocéanographie, géochimie organique, génétique et micropaléontologie pour tester l'hypothèse selon laquelle les changements cycliques dans la morphologie des fossiles de plancton représentent une évolution génétique, forcée par des cycles climatiques externes. Les résultats attendus (1) donneront une image complète de l'évolution paléocéanographique du WEIO, y compris l'état moyen du dipôle de l'océan Indien, (2) exploreront pour la première fois la relation entre l'évolution génétique et morphologique du plancton dans des groupes multiples, et (3) informeront sur les moteurs externes (climatiques, volcaniques) de l'évolution, la dynamique des communautés planctoniques et la productivité pélagique et neritique.

Coordination du projet

Clara Bolton (Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Provence et Corse - Centre européen de recherche et d'enseignement de géosciences de l'environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS DR12 - CEREGE Centre National de la Recherche Scientifique Délégation Provence et Corse - Centre européen de recherche et d'enseignement de géosciences de l'environnement
SBR Station biologique de Roscoff
EPOC Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux

Aide de l'ANR 497 756 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2023 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter