CE37 - Neurosciences intégratives et cognitives

Le cerveau bipolaire bayésien à 7T: Perturbations de l'humeur dans le trouble bipolaire étudié avec l'IRM à Ultra-haut champ – B37T

Résumé de soumission

Le trouble bipolaire (TB) est un trouble chronique de l'humeur caractérisé par de l’hyper-réactivité émotionnelle lors des périodes de manie ou de dépression, ainsi que lors des périodes de rémission (euthymiques). Les modèles neurocognitifs actuels suggèrent que le manque de contrôle cognitif serait responsable de ces symptômes, mais n’expliquent pas la récurrence des cycles thymiques dans le TB. L'objectif de ce projet est de préciser les mécanismes responsables des variations extrêmes de l'humeur spécifiques au TB et d'identifier le corrélat cérébral sous-jacent. Nous supposons que les patients présenteraient un biais perceptif précoce, congruent à leur humeur, lors du traitement des émotions. D’une part, indépendamment de leur humeur, les patients auraient tendance à « sur-prédire » les émotions, entrainant des erreurs de prédiction « top-down » et une connectivité anormale de l'amygdale, du cortex orbito-frontal et du système visuel. D’autre part, la valence de ce biais d'attente dépendrait de l'état d'humeur et serait sous-tendue par un déséquilibre de connectivité entre l’amygdale, l'hippocampe et le noyau accumbens. Nous utiliserons l'IRM à ultra haut champ magnétique (7 Tesla) qui, grâce à une très haute résolution spatiale et un rapport signal à bruit très élevé, nous permettra de mesurer précisément la connectivité de ces régions. Nous emploierons une approche dimensionnelle, incluant 60 patients dans différents états d’humeur : euthymiques, déprimés ou hypomaniaques, ainsi que 30 contrôles sains. Afin de caractériser le plus finement possible l’état d’humeur des patients au moment de l’IRM, nous utiliserons l’« évaluation écologique momentanée » (EMA). Sur le plan théorique, ce projet contribuera à la modélisation des processus neurocognitifs impliqués dans la régulation de l’humeur. Sur le plan clinique et sociétal, les applications seront conséquentes, tant pour le diagnostic, que pour le traitement des patients atteints de TB.

Coordination du projet

Pauline FAVRE (Institut national de la sante et de la recherche medicale)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IMRB Institut national de la sante et de la recherche medicale

Aide de l'ANR 371 366 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter