CE28 - Cognition, comportements, langage

Evaluation metacognitive de la durée de nos actions: approches comportementales, electrophysiologiques et d'interférence – MetaTime

Résumé de soumission

Être capable d'évaluer correctement nos propres actions est essentiel à la fois dans la vie de tous les jours, mais aussi dans les situations d'apprentissage. Ce projet s’intéresse à un paramètre particulier de nos actions, à savoir leur durées. En effet, dans nombre de situation (jouer de la musique, activités sportives etc.), la durée de nos action est critique. Etre capable de détecter si les durées produites ne sont pas les bonnes est essentiel pour l’apprentissage.
Dans ce projet, plusieurs questions seront posées. Tout d’abord, nous chercherons à évaluer la contribution respective des processus décisionnels (quand agir?) et des processus d’exécution motrice. Pour cela, l’activité électromyographique des muscles impliqués dans les réponse sera enregistrée. Ensuite, nous chercherons quels sont les marqueurs cérébraux de cette évaluation subjective de la durée de nos actions. La découverte, par électroenphalographie (EEG), d'une activité cérébrale dont l'amplitude covarie avec la justesse de la réponse a permis d'objectiver ce processus d'évaluation. Nous chercherons à évaluer si cette activité varie avec les durées objectivement produites, ou avec leur évaluation subjective. Enfin, afin de mieux établir la causalité entre cette activité (et la structure cérébrale qui la génère) et cette évaluation subjective, nous utiliserons la Stimulation Magnétique Transcranienne, qui permet de perturber, pendant quelques centièmes de seconde et de manière totalement réversible, le fonctionnement de la structure cérébrale stimulée. Ceci nécessitera des développements technologiques afin de pouvoir détecter le début de l’activité électromyographique en temps réel, et de déclencher la stimulation de manière contingente à ce début d’activité. Deux situations seront étudiées: des tâches de production de durée, dans lesquelles la dimension temporelle est explicite, et des tâches de ``temps de réaction'' dans lesquelles le temps n'est pas un paramètre directement à contrôler.

Coordination du projet

Boris Burle (Centre National de la Recherche Scientifique)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Action Bias & Control Group, Université Libre de Bruxelles
LNC Centre National de la Recherche Scientifique

Aide de l'ANR 341 000 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 60 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter