CE28 - Cognition, comportements, langage

Différences inter-individuelles en audition – IDA

Résumé de soumission

Entendons-nous tous le monde de la même façon ? De récentes illusions auditives, impliquant la parole ou des sons musicaux, suggèrent que la réponse pourrait bien être, étonnamment, « non ». Ici, en s’appuyant sur de nouveau paradigmes comportementaux, des enregistrements physiologiques, ainsi que des interventions causales, nous souhaitons révéler les différences inter-individuelles en audition (IDAs) au-delà du seuil, et fournir des outils pour les caractériser.

Plusieurs tâches comportementales novatrices seront étudiées. Les paradigmes seront intentionnellement variés, utilisant des sons de parole, musicaux, ou des sons complexes aléatoires, combinés à des tâches de rapport de mots, de jugements de hauteur, de jugement de position spatiales. Les IDAs seront mesurées en laboratoire, mais aussi sur de larges cohortes recrutées et testées en ligne. Ensuite, nous étendrons l’étude à la mémoire, en demandant si, pour un même son, le contenu de la trace mnésique est commun à tous les auditeurs ou non. Une approche computationnelle permettra aussi de tester l'hypothèse d'une adaptation fonctionnelle entre les biais perceptuels individuels et l'information acoustique présente dans l'environnement d'un auditeur. Enfin, nous chercherons des corrélats physiologiques aux IDAs, ainsi que des moyens d’intervention permettant de les moduler, basés sur l’hypothèse que mémoire et perception sont intimement liées.

Ceci nous permettra d’aborder plusieurs questions-clé : est-ce que les IDAs sont spécifiques aux sons et tâches testés, ou sont-elles plutôt caractéristiques d’un auditeur, définissant ainsi un « profil auditif » unique à chacun de nous et encore inexploré ? Ces différences sont-elles de simples bizarreries du traitement auditif, ou reflètent-elles plutôt une adaptation fonctionnelle à l'environnement, constamment ajustée par apprentissage ? Peuvent-elles être modulées par exposition acoustique ?

Ce projet sera, à notre connaissance, la première étude à grande échelle des IDAs, bénéficiant de la complémentarité entre expériences en laboratoire et en ligne pour recruter une cohorte large et diverse. Nous développerons un panel de tests comportementaux inédit pertinents pour la parole ou la musique. Nous fournirons aussi un premier corrélat physiologique des IDAs, en utilisant un outil à faible coût, la pupillométrie. Enfin, notre but d’intervenir sur les biais individuels ouvrira de nouvelles perspectives cliniques pour les aides auditives personnalisées du futur.

Coordination du projet

Daniel Pressnitzer (Ecole Normale Supérieure Paris)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Ecole Normale Supérieure Paris
INCC INCC
INCIA Université de Bordeaux

Aide de l'ANR 329 710 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter