CE17 - Recherche translationnelle en santé

Variabilité de la synthèse d’oxylipines immunomodulatrices et impact sur la sévérité de la maladie COVID-19. – VARIANCE

Résumé de soumission

Pour réguler la réponse inflammatoire l’organisme produit 2 grandes familles de médiateurs inflammatoires : les cytokines et les oxylipines. Ces médiateurs agissent de concert pour initier les signes cardinaux de l’inflammation et orchestrer sa résolution. Cependant, en clinique ou en recherche, les oxylipines sont rarement considérées et la réponse inflammatoire reste majoritairement étudiée uniquement sous l’angle des cytokines. Ceci sous-estime considérablement la complexité de la réponse inflammatoire humaine. Par conséquent, les mécanismes de l'inflammation dérégulée sont encore mal connus et la prise en charge de nombreux troubles dans les unités de soins intensifs tels que les formes graves de COVID-19 reste majoritairement de l’accompagnement.
Nous émettons l'hypothèse que mesurer la capacité de l’hôte à produire des oxylipines en réponse à une stimulation immunitaire a le potentiel de fournir un nouvel outil de diagnostic pour mieux comprendre et prendre en charge l'inflammation dérégulée et l'hétérogénéité des patients. Grace à des outils d'immunophenotypage hautement standardisés et d'une cohorte de donneurs sains très bien caractérisés sous diverses dimensions (génotype, mode de vie..etc), nous établirons d'abord ce qu'est une réponse oxylipine saines et les relations avec la réponse cytokinique. Puis, nous étudierons la maladie COVID-19 comme une maladie de preuve de concept pour tester notre hypothèse.
VARIANCE a pour but d’améliorer la compréhension et la prise en charge clinique de l’inflammation dérégulée et ses complications. Nos recherches seront basées sur la production des oxylipines par les cellules sanguines stimulées comme un proxy pour évaluer la réponse immunitaire de l’hôte.
Le projet VARIANCE implique 3 partenaires (INRAE-UNH; Institut Pasteur-CB UTechS and Institut Pasteur-Translational Immunologie) qui rassemblent (i) une expertise et des compétences complémentaires et interdisciplinaires en biologie et biochimie des oxylipines, immunologie et variabilité de la réponse immunitaire , biologie cellulaire, lipidomique, épidémiologie et biostatistique et (ii) des ressources exceptionnelles (équipements de pointe, biocollections et données uniques issues de trois études cliniques (l'étude de population Milieu interieur, the St James Covid-19 Bioresources study et l'étude RADIPEM).

Coordination du projet

Cécile Gladine (Unité de Nutrition Humaine)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UTechS CB UTechS CB - Cytometrie et Biomarqueurs
UNH Unité de Nutrition Humaine
UTechS CB UTechS CB - Cytometrie et Biomarqueurs

Aide de l'ANR 673 295 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter