CE14 - Physiologie et physiopathologie

L'Hyperactivité Des Protéases Épithéliales Alimente La Dysbiose Du Microbiote Dans Les Maladies Chroniques Inflammatoires de l'Intestin – dysBIOFILM

Résumé de soumission

Il n'existe aucun traitement pour les millions de patients atteints de maladies inflammatoires de l'intestin (MICI) dans le monde, d'où la nécessité de trouver de nouvelles stratégies thérapeutiques. Ces deux dernières années, nous avons révélé que l'épithélium intestinal sécrète de manière constitutive de la thrombine active et de l'élastase dans la lumière intestinale. Nous avons découvert que des concentrations physiologiques de thrombine avaient une action protéolytique sur les matrices de biofilms microbiens, empêchant ainsi tout contact délétère avec l'épithélium. Des résultats préliminaires et non publiés tendent à soutenir un rôle similaire pour l'élastase épithéliale. De plus, nous avons découvert que l'activité de ces protéases épithéliales était régulée à la hausse chez les patients atteints de MICI, et qu'elle contribuait directement à leur physiopathologie. Dans ce programme de recherche, notre hypothèse est que la surproduction de protéases épithéliales au cours des MICI provoquera des dommages protéolytiques sur le biofilm du microbiote, ce qui amplifiera ensuite les dommages tissulaires. Les fonds demandés seront consacrés à tester cette hypothèse sur une période de 3 ans, en utilisant des modèles complémentaires in vitro, in vivo et ex vivo, ainsi que des outils omiques de pointe. Nous proposons également de tester des stratégies visant à restaurer la concentration physiologique des protéases épithéliales dans l'intestin, afin d'offrir des données précliniques preuve de concept de nouvelles thérapies pour les patients atteints de MICI.

Coordination du projet

Jean-Paul MOTTA (Institut de Recherche en Santé Digestive)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IRSD Institut de Recherche en Santé Digestive

Aide de l'ANR 314 727 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter