CE14 - Physiologie et physiopathologie

L'altération de l'homéostasie du glucose implique une nouvelle voie inflammatoire hypothalamique. – NeuroInflamIR

Résumé de soumission

L'hypothalamus médiobasal (MBH) joue un rôle crucial dans la collecte d'informations métaboliques véhiculées par la circulation sanguine pour réguler l'homéostasie énergétique. L'altération de la communication entre le MBH et la périphérie résultant principalement d'une alimentation inappropriée telle que la consommation d'un régime riche en lipides (HFD) prédispose notamment l'obésité et le diabète de type 2. Le dysfonctionnement du MBH est principalement attribué à la neuroinflammation induite par le HFD. En outre, l'inflammation du MBH se produit en réponse à la consommation à court terme de HFD (ST-HFD). Cela suggère que ST-HFD génère une voie de signalisation inflammatoire hypothalamique encore inconnue. Sur la base de nos données préliminaires, nous émettons l'hypothèse que la consommation de ST-HFD induit l'expression de la résistine des tanycytes et des neurones du MBH, une hormone dérivée des adipocytes, qui à son tour active la voie TLR-4/miR-155-5p pour orchestrer l'apparition de la neuroinflammation hypothalamique et l'intolérance au glucose. En effet, la résistine a été liée à l'inflammation et à la résistance à l'insuline. Les objectifs de notre proposition sont i) de caractériser les mécanismes par lesquels la résistine du MBH augmente l'expression de miR-155-5p dans la microglie et les tanycytes ; ii) caractériser les cibles ARNm du miR-155-5p dans les tanycytes et la microglie ; iii) établir la corrélation entre les taux plasmatiques de résistine/miR-155-5p chez les sujets obèses avec ou sans insulino-résistance et l'inflammation hypothalamique.
Notre proposition aborde les problématiques de recherche du CES 14. Notre consortium rassemble 3 équipes disposant d'une forte expertise dans leurs domaines respectifs avec des compétences complémentaires. Surtout, toutes les souris transgéniques, les modèles cellulaires et les approches méthodologiques associées ainsi que l'accès aux patients humains sont disponibles dans les laboratoires des 3 équipes.

Coordination du projet

MOHAMMED TAOUIS (Institut des Neurosciences Paris Saclay)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSERM UMR1215 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - UMR1215
DRCI CHU Hôpitaux de Bordeaux
Institut national de la sante et de la recherche medicale
Neuro-PSI Institut des Neurosciences Paris Saclay

Aide de l'ANR 715 323 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter