CE10 - Industrie et usine du futur: Homme, organisation, technologies

Aide à la gestion active d’obsolescences des systèmes – EOS

Résumé de soumission

L’obsolescence, « la transition de l'état de disponibilité à l'état d'indisponibilité d'une entité auprès de son fabricant conformément à la spécification d'origine » est inévitable. Les évolutions des technologies et des besoins génèrent des obsolescences qui rendent difficile la réparation ou la maintenance ou la modernisation. L’obsolescence des composants expose la chaine de valeur à différents risques (financiers, etc.) pouvant aboutir à l’indisponibilité opérationnelle de systèmes. La gestion de l’obsolescence cherche à retarder son occurrence, à offrir une fenêtre temporelle d’action longue, et à déterminer la solution la moins onéreuse.
Les approches de gestion sont réactives ou proactives. Une solution réactive est appliquée après l’occurrence de l’obsolescence. Les méthodes proactives cherchent à prédire les obsolescences pour anticiper mais elles sont complexes et bénéficient de peu de travaux. Les deux approches sont nécessaires et complémentaires.
Les travaux du projet EOS cherchent à définir une méthode d’aide à la gestion activE (i.e. réactive et proactive) des Obsolescences de systèmeS pour :
1) Maximiser la disponibilité opérationnelle d’un système ou d’un parc de systèmes via un simulateur. La disponibilité est évaluée par le Taux de Disponibilité Opérationnelle (TDO) qui correspond au ratio du nombre d’heures de disponibilité opérationnelle avérée et du nombre total d’heures.
2) Définir ou caractériser et évaluer toute stratégie de remédiation par un ensemble d’indicateurs tels que le coût total de la mise en place des remédiations ou le délai d’immunité (le délai avant que le TDO soit impacté).
3) Dimensionner les stocks de rechanges et Déterminer le plan de réapprovisionnement des constituants à risque.
4) Optimiser la fenêtre temporelle d'actions en admettant un seuil d’acceptabilité du risque de rupture de stock au regard des coûts et du TDO cible.

Coordination du projet

Marc Zolghadri (Institut Supérieur de Mécanique de Paris)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

[DIFELE] MEREM
LAAS-CNRS Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes
Valeo CDA VALEO COMFORT AND DRIVING ASSISTANCE
QUARTZ Institut Supérieur de Mécanique de Paris

Aide de l'ANR 612 494 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter