CE01 - Terre solide et enveloppes fluides

Glissements de terrain sous-marins géants sur des marges à hydrates de gaz : une comparaison entre les systèmes turbiditiques profonds du Nil et de l'Amazone – MEGA

Résumé de soumission

Les glissements sous-marins géants (10-2000 km3) sont présents dans les séries sédimentaires Quaternaire des marges continentales passives. Si leurs âges coïncident avec des fluctuations eustatiques, il est encore difficile d’expliquer comment d’aussi grandes ruptures sont générées sur de faibles pentes (<2?) en l'absence d'un facteur déclenchant tel qu’un séisme. Des hypothèses proposent le rôle de la dissociation des hydrates de gaz et de l’augmentation des pressions interstitielles. Le projet MEGA explorera ces hypothèses grâce aux premières modélisations reliant la stabilité des hydrates de gaz, les variations de pression/température sur le fond marin et la stabilité des pentes. Il s’appuiera sur une comparaison innovante des systèmes du Nil et de l'Amazone, leurs forçages climatiques différant au cours des cycles glaciaires-interglaciaires. En l’absence de cas historiques de méga glissements, MEGA propose de modéliser leurs conséquences en terme de tsunami sur les zones côtières.

Coordination du projet

Sebastian Migeon (Géoazur)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISTEP Institut des sciences de la Terre Paris
GEOAZUR Géoazur
EPOC Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux
INRIA Centre de Recherche Inria de Paris

Aide de l'ANR 533 348 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter