PRIMA S2 2020 - step 2 - PRIMA Section 2 Call multi-topics 2020

Bioinnocula et agrosystèmes: approche biotechnologique intégrée pour améliorer les rendements des cultures et la résilience des agrosystèmes méditerranéens – ReCROP

Résumé de soumission

L’économie méditerranéenne est fortement dépendante de l’agriculture. Toutefois, la durabilité et la productivité de cette agriculture dans cette région sont sérieusement menacées, à cause du changement climatique et de la diminution des ressources en eau, amplifiés par une gestion agricole recourant massivement aux fertilisants minéraux et pesticides, au surpâturage et à la monoculture.
ReCROP vise à concevoir des agrosystèmes méditerranéens résilients, en se focalisant sur le développement de systèmes de production durables, qui combinent des outils biotechnologiques et des pratiques agricoles compatibles avec la préservation de l’environnement ; et ainsi obtenir des systèmes agricoles capables de faire face aux changements climatiques, en améliorant la biodiversité, la fertilité et les capacités de rétention en eau des sols. RECROP propose une approche innovante de gestion des micro-organismes associés aux plantes, en utilisant des bioinocula, des amendements organiques, des systèmes de production alternatifs, et des cultures plus résistantes aux extrêmes climatiques, permettant de fournir les services écologiques de base (séquestration du carbone et des matières organiques, cycle des nutriments, infiltration de l’eau).
ReCROP concerne la zone géographique méditerranéenne, incluant MO, EGY, TU (MGA sud), IT, FR (MGA Nord), PT, SP (MGA ouest), et intègre des cultures essentielles (vigne, céréales, plantes aromatiques/médicinales). RECROP repose sur une approche multi-acteurs, impliquant les associations agricoles, les agriculteurs et entreprises, dans la conception des nouveaux agrosystèmes, en prenant en compte leurs savoirs traditionnels locaux au début du projet et en leur restituant directement les résultats. Les pratiques agricoles seront testées et suivies dans des parcelles expérimentales situées sur différentes zones pédoclimatiques, depuis les influences atlantiques (Portugal Nord, Espagne Nord-Ouest) jusqu’aux régions plus sèches et plus chaudes de l’Afrique. ReCROP se basera sur des systèmes déjà en place et d’autres conçus pour ce projet, avec pour but : i) de mettre en place et valider des systèmes agro-écologiques largement adaptables ; ii) de concevoir de nouvelles formulations de bioinnoculants pour accroitre la biodiversité et le fonctionnement des sols; iii) de fournir un nouvel outil, basé sur les « omics », pour évaluer les profils de biodiversité des sols permettant un choix des cultures adapté; iv) de caractériser socio-économiquement les principaux facteurs qui incitent les agriculteurs à changer pour des pratiques plus écologiques; v) de promouvoir les solutions durables innovantes de systèmes agro-écologiques, qui incluent l’expérience des acteurs locaux, et de fournir des recommandations pour améliorer la résilience des cultures..
La coopération multilatérale pour RECROP intégrera des questions techniques et économiques parmi les solutions proposées et servira de plateforme de démonstration pour les agriculteurs et autres acteurs de la filière, afin d’adopter des pratiques plus durables. RECROP explorera différents indicateurs permettant de suivre les progrès réalisés dans les agrosystèmes les plus performants, et démontrant les bénéfices de stratégies agricoles durables ciblées pour les cultures méditerranéennes.

Coordination du projet

PAULA CASTRO (Universidade Católica Portuguesa)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

FOAFU Fayoum University Faculty of Agriculture, Department of Soils and Water
IDARN Instituto para o Desenvolvimento Agrário da Região Norte
UCP Universidade Católica Portuguesa
CSIC Consejo Superior de Investigaciones Científicas
NEIKER Institute for Agricultural Research and Development.
LAES, FSTG Laboratoire Aliments, Environnement et Santé, Faculté des Sciences et Techniques Guéliz, Université Cadi Ayyad
CEFE Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive
BIOGENETICS, S.L. BIOGENETICS, S.L.
ADVID Associação Desenvolvimento Da Viticultura Duriense
UM-CEE-M University of Montpellier - Center for Environmental Economics - Montpellier
IRET-CNR Istituto di Ricerca sugli Ecosistemi Terrestri
INAT Tunisian National Institute of Agronomy

Aide de l'ANR 1 409 104 euros
Début et durée du projet scientifique : mai 2021 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter