CE41 - Inégalités, discriminations, migrations

Avant l’âge de trois ans : socialisation de genre dans la famille – sogenre

Résumé de soumission

Ce projet porte sur les processus précoces de socialisation genrée au sein des familles, de la naissance d’un enfant jusqu'à ses 3 ans dans une perspective sociologique. Dans un contexte national et international où les inégalités de genre font l’objet de très vifs débats, il importe de documenter précisément les processus au travers desquels celles-ci se construisent dès le plus jeune âge. Pour ce faire, nous étudierons les processus familiaux de transmission de normes et de pratiques sexuées en nous centrant plus particulièrement sur la relation parents/enfants.
Plusieurs questions alimentent notre réflexion : quelles normes et dispositions de genre les parents (mères et pères) reçoivent-ils et transmettent-ils à leurs filles et à leurs garçons ? Comment s’accomplit le travail parental de socialisation de genre sur les très jeunes enfants ? Comment les parents font-ils face, en pratique, aux injonctions plus ou moins explicites qui leur sont faites à traiter de façon égalitaire filles et garçons, mais aussi à différencier et singulariser chaque enfant ? Quelles sont les variations sociales de ces pratiques éducatives genrées selon le capital culturel et/ou économique et de la trajectoire de mobilité des parents ?
Dans ce projet nous traitons de deux dimensions centrales de la socialisation sexuée : le façonnage du corps et la division sexuée du travail parental.
La première considère le corps comme le support d’inscription des normes de genre et nous conduira à décrire les goûts et les pratiques concrètes des parents en matière de soins corporels de puériculture, de soins de l’apparence corporelle, d’éducation à la motricité et à l’autonomie corporelle.
La deuxième examine les arrangements parentaux qui donnent à voir aux très jeunes enfants une organisation genrée – ou non – de la famille et des rôles sociaux. De ce point de vue, la division du travail parental sera considérée comme une matrice de socialisation des enfants au genre.
Ces deux dimensions seront mises en regard des configurations familiales et des positions et trajectoires sociales des parents. Il s’agit de tenir ensemble l’analyse des rapports sociaux de sexe, de la position occupée dans la famille (père, mère, fille, fils, rang de naissance) et celle occupée dans l’espace social.
Notre démarche est contextuelle et temporelle : elle vise à décrire en détail les variations sociales de cette socialisation en suivant son évolution au cours de la prime enfance.
La recherche s’appuie sur la cohorte ELFE (Etude Longitudinale Française sur l’Enfance) qui suit 18 000 familles depuis la naissance d'un de leurs enfants en 2011. L’analyse sera fondée sur l’exploitation de quatre vagues de cette enquête : les interrogations des deux parents aux 2 mois, 1 an, 2 ans et 3,5 ans de l’enfant. Le projet s’appuie également sur une enquête qualitative longitudinale portant sur les modèles éducatifs parentaux et l’organisation familiale, initiée en 2011 et menée auprès de couples interrogés à plusieurs reprises, de la naissance jusqu’aux 3 ans de leur enfant (80 entretiens en contexte familial).
Cette recherche permettra de combler les faibles connaissances sociologiques sur la socialisation familiale d’enfants d’âge préscolaire en France. Elle se propose d’éclairer les mécanismes sociaux à travers lesquels les différences entre filles et garçons – et les inégalités qui en découlent – se fabriquent dans les toutes premières années de la vie. Ce faisant elle permettra d’identifier des leviers pour lutter contre la construction précoce des inégalités de genre.

Coordination du projet

Olivia Samuel (Laboratoire PRINTEMPS (Professions, Institutions, Temporalités))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

PRINTEMPS Laboratoire PRINTEMPS (Professions, Institutions, Temporalités)
CRESPPA Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris - CRESPPA
ELFE ETUDE LONGITUDINALE FRANCAISE DEPUIS L'ENFANCE

Aide de l'ANR 288 943 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter