CE27 - Culture, créations, patrimoine

Etude, conservation et valorisation du groupe épiscopal de Cuicul-Djemila (Algérie) – EPICUR

Résumé de soumission

L’archéologie du XIXe et de la première moitié du XXe siècle a fortement affecté le patrimoine par des fouilles nombreuses et extensives dont les méthodes ont le plus souvent ignoré la stratigraphie. En résultent des pertes d’informations considérables et des difficultés de gestion des vestiges.
Face à ce constat, le projet Epicur fait le pari de réétudier les sites mis au jour anciennement. Il se penche ainsi sur le cas emblématique du groupe épiscopal de Cuicul-Djemila (Algérie), inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco, grâce à un protocole de recherches non invasives s’appuyant sur les nouvelles technologies.
Son objectif est de montrer que les découvertes anciennes renferment encore un potentiel important. Leur exploitation raisonnée pourrait permettre de faire progresser la connaissance tout en assurant leur conservation par la documentation et en valorisant les résultats à travers la formation, la publication, la muséographie et le numérique.

Coordination du projet

Daniel Istria (Laboratoire d'Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ArAr ARCHEOLOGIE ET ARCHEOMETRIE
AOROC Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident
Université de Sétif 2 / Laboratoire d'archéologie
ARCHEOVISION - SHS - 3D
LA3M Laboratoire d'Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée

Aide de l'ANR 365 315 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2020 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter