ANR-FWF - Appel à projets générique 2018 - FWF

Le Galien arabe. Au-delà d'une traduction. – GAIA

Résumé de soumission

Le projet de recherche en collaboration internationale (PRCI) "Le Galien arabe (GAIA). Au-delà d'une traduction" entend explorer les pollinisations issues du croisement de trois courants intellectuels dans le monde arabo-islamique des IXe et Xe siècles, à savoir la réception de la tradition médicale grecque, telle qu'elle est développée dans le corpus issu de Galien, la première philosophie islamique (falsafa), et la première période de la théologie rationnelle (kalam). Notre hypothèse de départ consiste en ce que les débats intellectuels qui animèrent le monde arabo-islamique eurent un profond impact sur la manière dont la tradition médicale grecque fut reçue. Nous privilégierons deux champs de recherche : l'épistémologie et la sémiologie, à savoir l'étude des signes.
Le projet GAIA suggère deux changements de perspective dans les recherches entreprises sur Galien : en premier lieu, nous voulons mettre au centre le texte-cible (plutôt que le texte-source) ; en second lieu, nous accordons la priorité au Galien philosophe, plutôt qu'au Galien médecin. Par le passé, la transmission du corpus galénique a le plus souvent été abordée du point de vue du Galien grec. En d'autres termes, l'objectif était de reconstruire les traités de Galien perdus en grec, mais conservés en arabe, ou d'étudier les techniques de traduction du grec vers l'arabe .L'approche adoptée par GAIA, au contraire, place au centre des recherches le public pour lequel étaient réalisées les traductions des traités de Galien, comment celui-ci comprit ces traductions, ainsi que l'impact de ces dernières sur la transmission et le développement des idées. Les recherches entreprises dans le cadre de ce projet établiront que les traductions en arabe du médecin Galien ne furent pas seulement utilisées à des fins médicales, mais suscitèrent également l'intérêt de leurs lecteurs pour leur contenu philosophique. De la sorte, le rôle joué par la réception de Galien dans la formation de la philosophie et de la théologique rationnelle islamiques apparaîtra clairement.
Comme de nombreuses traductions arabes de traités de Galien, aussi bien les abrégés composés par la suite, demeurent à ce jour non édités, le projet fournira de nombreuses éditions dont le besoin se fait grandement sentir. Ce travail d'édition se concentrera sur la réception du traité Sur la méthode de traitement, où la méthodologie - et au-delà, l'épistémologie du médecin grec - est le mieux développée. Sur la base de ces éditions, nous étudierons la formation et les transformations de la pensée rationnelle dans le monde islamique des IXe et Xe siècles. Un autre champ de recherche sera constitué par la sémiologie, i.e. la théorie du signe, pour laquelle l'influence de Galien est essentielle. Nous aborderons cette étude à partir du traité Sur la démonstration, aujourd'hui perdu en grec et en arabe, mais dont survivent des fragments, ou à partir du traité Sur l'utilité des parties, où Galien présente les arguments tirés de la téléologie comme des indications de l'existence du Créateur.
Le projet adoptera une méthodologie interdisciplinaire alliant les méthodes utilisées dans le domaine de la philologie, de l'histoire de la médecine, de l'histoire de la philosophie ancienne et médiévale, et de la théologie rationnelle. Les coordinateurs scientifiques du projet seront Dr. Pauline Koetschet et Dr. Elvira Wakelnig.

Coordinateur du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

TDMAM Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale (UMR 7297)
Department of Near Eastern Studies of the University of Vienna
Centre Jean Pépin (UMR 8230)
Institut français du Proche-Orient

Aide de l'ANR 234 154 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 48 Mois

Liens utiles