CE34 - Contaminants, écosystèmes et santé

ISOtopes des métaux traces et METabolisme en milieu marin – ISO2MET

Résumé de soumission

Les métaux traces jouent un rôle clef dans le cycle métabolique des organismes marins. Leurs enrichissements dans les zones soumises aux contaminations sont également associés à des anomalies et des perturbations écologiques majeures. Malgré des avancées significatives en écotoxicologie et en biologie moléculaire, les liens entre les teneurs en métaux traces et la biomasse ou la biodiversité restent débattus.
Les membres du consortium ISO2MET ont mis en évidence que certains métaux traces sont isotopiquement fractionnés par les processus biologiques. Ils ont récemment démontré que ces fractionnements sont - en grande partie - dus aux actions de transporteurs ioniques spécifiques mesurables avec une grande précision. Ces méthodes uniques fournissent une nouvelle façon de quantifier les mécanismes d'accumulation, d'élimination et/ou de toxicité des métaux traces dans les organismes marins.
Ainsi, ISO2MET se focalisera sur trois métaux traces particulièrement utilisés en milieu industriel et à fort potentiel en écotoxicologie marine: le zinc, le cuivre et le lithium. Au niveau biochimique et cellulaire, nous quantifierons et modéliserons les fractionnements isotopiques biologiques induits par les transporteurs clefs de ces métaux, en utilisant des techniques modernes de suivi du transport ionique et d'électrophysiologie.
A l'échelle de l'organisme, nous mesurerons à haute précision les isotopes de ces métaux sur des échantillons naturels du plancton et de chaines trophiques marines évoluant dans des milieux contrastés et issus d'aquacultures en conditions controlées. Enfin, nous explorerons le potentiel des carbonates marins comme nouveau proxy isotopique en écotoxicologie.
Pour réaliser l'ensemble de ce travail, plusieurs équipes, reconnues chacune dans leur domaine respectif, vont partager leurs expertises et leurs méthodes. Ainsi, le consortium ISO2MET est composé de physiologistes et d'écotoxicologues (LIENSs, IAEA-REL), spécialisés dans la régulation des métaux traces par les espèces marines, des biochimistes (LP2M), spécialistes du transport ionique dans les cellules, des géochemistes (LOV, LGLTPE), étudiant les isotopes non-conventionels dans l'environnement, et des écologues du plancton et des chaines trophiques marines (LOV, LIENSs). Avec cette combinaison unique de savoir-faire, ISO2METdevrait permettre d'éclaircir de façon décisive l'impact des contaminations en métaux traces sur la vie marine et côtière.

Coordinateur du projet

Laboratoire d'océanographie de Villefranche (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Laboratoire d'océanographie de Villefranche
IAEA-REL / Radiocology Laboratory
Laboratoire de Physio-Médecine Moléculaire
Littoral, Environnement et Sociétés
Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement

Aide de l'ANR 388 773 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 48 Mois

Liens utiles