CE28 - Cognition, éducation, formation tout au long de la vie

Entre Langage et Raisonnement – LANG-REASON

Résumé de soumission

La faculté humaine de raisonnement sous-tend notre capacité à interagir de manière efficace avec le monde qui nous entoure, qu’il s’agisse d’une chose aussi banale que l’organisation d’un dîner ou d’une décision importante comme le choix d’investir dans tel ou tel produit financier. Nous savons cependant aujourd’hui, notamment grâce aux travaux conduits durant dans la seconde moitié du vingtième siècle par Wason (1968) et Tversky et Kahneman (1974), que le raisonnement humain donne lieu à des erreurs systématiques et généralisées. Ces échecs du raisonnement humain ont généralement été compris réflétant les limites intrinsèques de la capacité générale de raisonnement humaine, alors même qu’il existe une explication alternative extrêmement plausible. Lorsqu’ils sont confrontés à un problème de raisonnement ou de décision, qu’il s’agisse d’une expérience de psychologie ou d’une situation concrète se présentant naturellement, les êtres humains doivent accomplir non pas une mais deux tâches. Tout d’abord, ils doivent interpréter le problème, ce qui implique presque toujours la construction d’une représentation mentale à partir d’un message présenté sous forme linguistique. Ensuite, il doivent manipuler cette représentation mentale, au moyen de leur faculté de raisonnement, pour dériver une nouvelle représentation mentale – une conclusion. Par conséquent, il est possible que certains types importants d’échecs apparents du raisonnement ne résultent pas d’un raisonnement fautif, mais soient plutôt le résultat d’un raisonnement correct qui prenne pour point de départ une interprétation inattendue des prémisses – interprétation en réalité entièrement rationnelle et prédictible.

Le but de ce projet est d’explorer, par des moyens nouveaux, la ligne de démarcation entre interprétation linguistique et capacité générale de raisonnement. Nous développerons (i.1) des théories intégrées de l’interprétation et du raisonnement qui combinent les méthodes et acquis de la linguistique et de la psychologie ; nous appliquerons les théories sophistiquées et formellement explicites de la sémantique et pragmatique formelles à des problèmes de raisonnement, afin de construire des théories alternatives, en termes d’interprétation, de certaines erreurs de raisonnement particulièrement significatives ; (ii) nous testerons les prédictions des nouvelles théories interprétatives, en les comparant à celles des théories qui portent exclusivement sur le raisonnement ; (iii) nous utiliserons les méthodes de la psycholinguistique pour comprendre comment orienter les processus interprétatifs, de manière à développer des méthodes nouvelles permettant d’améliorer la rationalité des être humains, dans les cas où les échecs de raisonnement s’expliquent en fait par des processus interprétatifs.

Coordination du projet

Salvador Mascarenhas (Institut Jean-Nicod — Ecole Normale Supérieure)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IJN—ENS Institut Jean-Nicod — Ecole Normale Supérieure

Aide de l'ANR 335 119 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter