CE14 - Physiologie et physiopathologie

Les isoformes méconnues de PI3K (Vps34) dans la pancréatite chronique. – RADIANCE

RADIANCE Les isoformes méconnues de PI3K (Vps34) dans la pancréatite chronique

En 1974, les travaux de recherche de George Emile Palade sur l'ultrastructure des cellules acineuses pancréatiques ont été récompensés par un prix Nobel : les cellules acineuses exocrines sont des cellules hautement différenciées vers la production et la sécrétion rapide d'enzymes digestives. Elles représentent un type cellulaire physiologique paradigme pour étudier le trafic vésiculaire intracellulaire et la sécrétion de protéines.

objectifs

Il est largement admis que l'autophagie, le système de dégradation intracellulaire, joue un rôle clé dans le pancréas exocrine, vu la capacité énorme des cellules acineuses à synthétiser des protéines sécrétées et à contrôler cette sécrétion. <br /> <br />Le programme RADIANCE vise à démontrer que le flux autophagique régulé par une enzyme, Vps34 PI3K de classe III, permet la régénération des cellules exocrines pancréatiques différenciées, connaissances pertinentes pour le traitement des patients atteints de pancréatite chronique. Cette pathologie peut être létale et ne bénéficie pour le moment d'aucune thérapie curative. <br />RADIANCE propose de : <br />1. étudier les mécanismes cellulaires du remodelage du parenchyme pancréatique exocrine; <br />2. décrire l'évolution de la population de cellules acineuses hautement différenciées et remettre en question la notion de progéniteurs facultatifs dans le pancréas; <br /> <br />3. fournir une preuve de principe pour les thérapies ciblant la signalisation intracellulaire dans la pancréatite chronique; <br />4. contribuer à un programme financé par l'action MSCA-Horizon ITN sur les rôles sous-explorés des PI3Ks; <br />5. étudier de nouvelles avenues pour des essais cliniques visant à améliorer la santé des patients atteints de pancréatite chronique.

Ce programme «Jeune Chercheuse« RADIANCE visant à régénérer le pancréas exocrine pathologique sera mis en œuvre par le groupe SigDYN (10 personnes) à l'Inserm U1037 de Toulouse, en France, en coordination avec ses plateformes technologiques.

Nous décrivons un nouveau modèle de pancréatite chronique spontanée couplé à une stéatose du pancréas.

Les mécanismes moléculaires sont en cours d'élucidation pour proposer de nouvelles thérapies.

Poster AACR PI3K Boston, 2018.

RADIANCE
Les isoformes méconnues de PI3K (Vps34) dans la pancréatite chronique.

En 1974, les travaux de recherche de George Emile Palade sur l'ultrastructure des cellules acineuses pancréatiques ont été récompensés par un prix Nobel : les cellules acineuses exocrines sont des cellules hautement différenciées vers la production et la sécrétion rapide d'enzymes digestives. Elles représentent un type cellulaire physiologique paradigme pour étudier le trafic vésiculaire intracellulaire et la sécrétion de protéines. Il est largement admis que l'autophagie, le système de dégradation intracellulaire, joue un rôle clé dans le pancréas exocrine, vu la capacité énorme des cellules acineuses à synthétiser des protéines sécrétées et à contrôler cette sécrétion.
Le programme RADIANCE vise à démontrer que le flux autophagique régulé par une enzyme, Vps34, PI3K de classe III, permet la régénération des cellules exocrines pancréatiques différenciées, connaissances pertinentes pour le traitement des patients atteints de pancréatite chronique. Cette pathologie peut être létale et ne bénéficie pour le moment d'aucune thérapie curative.

RADIANCE propose de :
1. étudier les mécanismes cellulaires du remodelage du parenchyme pancréatique exocrine;
2. décrire l'évolution de la population de cellules acineuses hautement différenciées et remettre en question la notion de progéniteurs facultatifs dans le pancréas;
3. fournir une preuve de principe pour les thérapies ciblant la signalisation intracellulaire dans la pancréatite chronique;
4. contribuer à un programme financé par l'action MSCA-Horizon ITN sur les rôles sous-explorés des PI3Ks;
5. étudier de nouvelles avenues pour des essais cliniques visant à améliorer la santé des patients atteints de pancréatite chronique.

Ce programme "Jeune Chercheuse" RADIANCE visant à régénérer le pancréas exocrine pathologique sera mis en œuvre par le groupe SigDYN (10 personnes) à l'Inserm U1037 de Toulouse, en France, en coordination avec ses plateformes technologiques et de ressources clinico-biologiques.

Coordinateur du projet

Madame Julie GUILLERMET-GUIBERT (CRCT)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CRCT CRCT

Aide de l'ANR 279 990 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2018 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter