CE09 - Nanomatériaux et nanotechnologies pour les produits du futur

Architectures hybrides Metal-Organic Frameworks – complexes à transition de spin pour des applications en détection – MOFSCO

Résumé de soumission

Les matériaux hybrides poreux cristallisés, aussi appelés MOFs (Metal-Organic Frameworks) sont idéaux pour la conception d’assemblages complexes. Ils possèdent une structure hybride ordonnée associée à une porosité organisée. Leur composition chimique (cation métallique, ligand) ainsi que la présence de centres acides (Brönsted ou Lewis), redox ou photoactifs dans la charpente peut être facilement ajustée. Cette grande versatilité chimique, combinée à l'énorme diversité structurale possible offre une occasion unique de générer des solides intéressants pour diverses applications telles que le stockage ou la séparation de gaz, la catalyse, la délivrance contrôlée de médicaments, etc. Certains MOFs peuvent être utilisés pour détecter de petites molécules, principalement par modulation de leurs propriétés émissives, mais leur stabilité limitée empêche leur utilisation dans des dispositifs.
Compte tenu de la capacité des MOF à encapsuler divers types de molécules telles que des complexes de coordination dans leur porosité, par exemple par synthèse in-situ du complexe dans les pores, ce projet vise à l'inclusion de complexes à transition de spin dans les pores de MOFs. Les complexes à transition de spin sont capables de changer d’état de spin sous l’action de stimuli externes tels que la température ou sous irradiation. Ce phénomène de commutation s'accompagne de changements de nombreuses propriétés physiques du solide telles que la couleur, la susceptibilité magnétique, la conductivité thermique / électrique, la constante diélectrique, etc., ce qui en fait des candidats prometteurs pour des applications technologiques telles que les interrupteurs moléculaires et les capteurs. L’encapsulation de complexes à transition de spin dans les pores de MOFs reste quasi inexplorée alors que l'on peut s’attendre à moduler les propriétés de transition de spin par effets de confinement, mais aussi par adsorption sélective de molécules dans la porosité, rendant ainsi ces matériaux appropriés pour des applications en détection. De ce fait, ce projet vise au développement d’une nouvelle classe de matériaux pour la détection à base de MOF et de complexes à transition de spin. Ces matériaux seront préparés par insertion de complexes à transition de spin dans la porosité de MOFs stables. Les matériaux les plus prometteurs seront ensuite préparés sous forme de nanoparticules et de films minces afin d’évaluer leur potentiel pour des applications en détection de composés organiques volatils à l’échelle nanométrique.

Coordination du projet

Antoine TISSOT (Institut des MAtériaux poreux de Paris)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IMAP Institut des MAtériaux poreux de Paris

Aide de l'ANR 230 330 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2018 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter