DS04 - Vie, santé et bien-être

Les infections impliquant les biofilms à Candida : la solution serait-elle dans les lichens ? – LICSYFILM

Résumé de soumission

Le mode de vie et la croissance des microorganismes sous forme de biofilms sont maintenant considéré comme un sérieux problème de santé publique. L’Institut National de la santé (NIH) américain estime actuellement à plus de 80% l’implication des biofilms dans les infections. En raison de leur nature ubiquitaire, les biofilms sont difficiles à éradiquer. Dans notre société, l’augmentation de l’usage des implants médicaux est une réalité. Les appareillages tels que les stents, les shunts, les prothèses, les implants, les tubes endo-trachéaux, les pacemakers ou encore les cathéters sont autant de supports pour la colonisation et la formation de biofilms. Les cellules bactériennes ou fongiques au sein d’un biofilm sont alors moins sensibles aux antimicrobiens utilisés classiquement et également moins sensibles à la réponse immunitaire de notre organisme. Les champignons associés à ce type d’épisode infectieux appartiennent au genre Candida et plus précisément Candida albicans qui va être à l’origine de pathologies superficielles et systémiques. Les candidoses invasives conduisent à un taux de mortalité de 40%. Ainsi, de nouvelles stratégies pour la prévention et le traitement des biofilms sont nécessaires.
Les lichens sont des organismes symbiotiques résultant de l’association entre un champignon et une algue et/ou une cyanobactérie. Plus récemment, il a été mis en évidence que le thalle lichénique peut être constitué de plus de trois partenaires. La présence de levures de Basidiomycètes, de champignons de type Ascomycètes ou encore de bactéries a été mise en évidence à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du thalle lichénique. Cette communauté microbienne, organisée à la manière d’un biofilm, développe des interactions et biosynthétise des métabolites actifs assurant la survie et le développement de chacun.
Dans le but de démontrer une compétition entre les biofilms et les lichens et de trouver de nouveau composés anti-biofilm à potentialité thérapeutique, un projet original a été initié récemment. En réponse au défi sociétal N°4, « Vie, Santé et Bien-être », le but de ce projet est d’explorer le potentiel des lichens et de sa flore fongique associée afin de combattre des biofilms à Candida. L’expertise du coordinateur scientifique complétée par l’implication de plusieurs chimistes et phytochimistes au sein de l’équipe ainsi que des chercheurs spécialisés dans les biofilms fongiques, est la clé de ce projet multidisciplinaire. Le plan de travail se divise en cinq étapes majeures. La première est l’accès à une large diversité d’extraits issus de la flore endolichéniques afin de compléter la bibliothèque d’extraits lichéniques existante au laboratoire. La seconde est l’isolement des composés à partir des extraits lichéniques et fongiques les plus actifs. La troisième étape sera consacrée à l’augmentation du nombre de composés actifs par des pharmacomodulations. L’ensemble des extraits et des composés obtenus sera ensuite évalué in vitro sur les biofilms à Candida (phase de maturation et biofilms déjà formés). Pour les composés les plus actifs, la non spécificité de l’activité sera évaluée sur différents isolats cliniques de C. albicans et des analyses microscopiques complémentaires seront réalisées. Les composés les plus actifs in vitro et non cytotoxiques seront évalués in vivo sur un modèle de catheter sur souris dans une dernière étape.

Coordination du projet

Marion MILLOT (Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles

Aide de l'ANR 226 871 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2017 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter