DS03 - Stimuler le renouveau industriel

L'Humain Engagé par la Cobotisation dans les Transformations du Travail et des Organisations dans les usines du futur – HECTTOR

Résumé de soumission

La transition vers des usines du futur engage à une nécessaire réflexion sur les transformations du travail et sur la place des opérateurs alors engagés dans un « agir » en coopération avec un ensemble de nouveaux dispositifs, dont les cobots. Dans ce contexte, l’objectif du projet HECTTOR de recherche collaborative (PRC) alliant SHS (sociologie, anthropologie, ergonomie) et SPI (Génie Industriel) vise à produire des connaissances permettant de soutenir les mutations des organisations productives à moyen et long terme en s’intéressant plus particulièrement :
• aux transformations du travail (de production, de maintenance, d’ingénierie et de management) en lien avec l’introduction de cobots et ceci dans les PMEs qui est un notre sens un espace encore trop peu étudié ;
• à la place du travail (d’ingénierie, de production, de maintenance, de management) dans ces projets de transformations ;
• à la production de modèles et de méthodes permettant de soutenir le conception de situations de travail collaboratif « humains-robots » favorisant le travail « en santé », la performance, et le développement de compétences.
Penser le futur des industries et agir sur leur développement nécessite de comprendre ce qui est « déjà la » et d’accompagner la transition vers ce qui « pourrait être » : les trois premières tâches de notre projet renvoient à trois analyses complémentaires (un diagnostic politique, social et technologique, un diagnostic organisationnel, un diagnostic portant sur la collaboration effective humains-cobots) qui serviront de socle à l’élaboration de démarches permettant d'agir sur la conduite des transitions vers des industrie du futur en donnant une place à la diversité d’acteurs impliqués et au question du travail « bien fait ».
Ainsi, les retombées et les impacts du projet renverront à différents enjeux:
• des enjeux politiques et sociaux. Notre travail pourra aider à penser de manière holistique et systémique les questions de santé/sécurité/développement et de management des transitions vers les industriels du futur.
• des enjeux de santé/sécurité au travail et de gestion des compétences à travers l’investigation du rôle effectif de la cobotisation dans le travail dans la réduction/augmentation de certaines pathologies du travail (TMS, RPS), le développement des compétences et l’enrichissement du travail : les cobots et la conduite de leur introduction pouvant favoriser un travail « bien fait » et en santé ou au contraire le rigidifier.
• des enjeux de management/conduite des transitions permettant de créer les conditions de réalisations d’un travail soutenable et d'organisations plus agiles. Notre travail permettra de comprendre et d’agir sur la place faites à l’humain dans la conduite des évolutions de l’organisation de leur travail. Dans quelles mesures ces modèles de management de la transition peuvent-ils : intégrer les humains dans les processus de prise de décision et de conception, leur permettre de développer un travail de qualité, qui fasse sens pour eux, et de créer les conditions d’un travail soutenable ?
• des enjeux technologiques liées en particulier aux possibilités d’adaptation dynamique des outils de conception (simulation) production et des cobots à la diversité des situations rencontrées par les opérateurs dans le cours de leur action et par les entreprises dans leurs perspectives d’évolutions. Cela implique d’intégrer les enjeux humains, santé/sécurité et organisationnels des les phase amont de conception ou de mutation des systèmes de production.
Les résultats de la recherche seront valorisés par des publications dans les disciplines respectives des partenaires et par une publication collective qui fera suite à un séminaire permettant une restitution publique devant un public académique et industriel qui permettra de toucher un public large, notamment PME. Cette publication collective fera état des résultats mais aussi des enjeux méthodologiques liés aux croisements des disciplines SHS et SPI.

Coordinateur du projet

Madame Flore Barcellini (Cnam - Centre de Recherche sur le Travail et le Développement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Mét LCFC - LSIS
CETCOPRA Centre d'Etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques
CRTD Cnam - Centre de Recherche sur le Travail et le Développement

Aide de l'ANR 361 778 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2018 - 36 Mois

Liens utiles