DS03 - Stimuler le renouveau industriel

Analogues Polymériques de Peptides Antimicrobiens à Potentiel Thérapeutique anti-Clostridium difficile – Therapeptics

Résumé de soumission

THERAPEPTICS est un projet de chimie bio-inspirée qui vise à synthétiser de nouveaux polymères d’acide aminés, appelés peptidomimétiques, comme analogues simplifiés de peptides antimicrobiens (AMPs). Le principal objectif de ce projet est d’étudier leur pouvoir antibiotique contre Clostridium difficile, principal agent des d’infections nosocomiales intestinales post-antibiotiques chez l’adulte dans les pays occidentaux.
Ces peptidomimétiques seront composés de dérivés d’acides aminés N-alkylés, préparés à partir d’acides aminés naturels, alternatives très attractives aux matières premières issues de la pétrochimie. Cyclisés en monomères de type N-carboxyanhydrides (NCA), ces dérivés d’acides aminés conduiront alors à des polymères originaux, grâce à la stratégie de polymérisation par ouverture de cycle (ROP), procédé de synthèse économiquement très avantageux par rapport à la synthèse peptidique sur support solide. Pour reproduire la composition des peptides antimicrobiens naturels, la structure d’analogues copolymères inclura des acides aminés cationiques (C) et hydrophobes (H). Recherchant des antibiotiques puissants et sélectifs, le ratio optimal C/H et l’influence du degré de polymérisation seront notamment étudiés. La N-alkylation des acides aminés devrait réduire la dégradation des polymères dans le tube digestif, permettant de mettre à profit une voie orale d’administration. Une version macrocyclique des meilleurs polymères antimicrobiens sera finalement synthétisée, faisant appel soit à une catalyse par un carbène N-hétérocyclique, soit à une réaction de macrocyclisation post-polymérisation.
De telles macromolécules apparaissent comme des châssis moléculaires très innovants pour concevoir de nouveaux antibiotiques à usage local (voie d’administration orale avec faible absorption intestinale ou voie topique par ex.), limiter/adapter leur spectre d’action et disposer de nouveaux mécanismes d’action afin de contourner les résistances bactériennes. De la sorte, ce projet est susceptible d’impacter la prise en charge thérapeutique des infections nosocomiales et de renouveler l’arsenal anti-infectieux développé par l’industrie pharmaceutique.

Coordinateur du projet

Monsieur Pierre VERHAEGHE (Laboratoire de Chimie de Coordination)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LCC Laboratoire de Chimie de Coordination

Aide de l'ANR 209 865 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2018 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter