Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
DS01 - Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique

Marier les objectifs de défense côtière avec ceux de la protection du milieu naturel grâce aux dunes sableuses – SONO

Résumé de soumission

Les côtes sableuses sont des environnements attractifs, complexes et encore mal compris qui sont plus que jamais vulnérables dans le contexte de changement climatique et d’augmentation des pressions anthropiques. La majorité des plages sableuses dans le monde sont bordées par des dunes, avec le système plage-dune jouant à la fois le rôle de zone tampon contre les assauts de l’Océan et procurant de nombreux services écosystémiques. Toutefois, depuis des décennies les dunes littorales ont été souvent fixées afin d'optimiser leur rôle de modérateur de la dynamique marine et éolienne. Cette stratégie évolue progressivement vers une gestion plus souple des dunes qui laisse un degré de naturalité renforçant la dynamique d’habitats naturels et la diversité floristique. Si désormais beaucoup de gestionnaires de systèmes dunaires suggèrent que, dans certaines configurations, des dunes maintenues comme des systèmes dynamiques sont en réalité plus résilientes aux perturbations tout en abritant une biodiversité plus riche, cela n’a jamais été prouvé ni étudié de manière quantitative. Les récents progrès réalisés dans les domaines des drones (marins et aériens), de l’imagerie satellitaire à haute résolution et de la modélisation des systèmes complexes suggèrent que nous sommes à un tournant. A la croisée de l’Océanographie, de la Géomorphologie et de l’Ecologie, l’objectif de SONO est d’améliorer notre compréhension des interactions entre les processus éoliens, marins et biotiques en s’appuyant sur des méthodes innovantes en télédétection et mesures de terrain et sur des techniques adaptées en modélisation méso-échelle. SONO permettra de caractériser quantitativement le système plage-dune, et notamment sa résilience aux perturbations naturelles et anthropiques dans le but de proposer des modes de gestion des dunes optimaux. Les mesures seront réalisées sur 2 principaux sites en Aquitaine (Truc Vert et Hourtin), qui présentent différentes caractéristiques en termes d’érosion chronique et de stade de libre évolution. Ces mesures incluront des modèles numériques d’élévation trimestriels et pré-/post-tempête par stéréophotogrammétrie d’images drones sur 4 km de système plage-dune, complétés par : des mesures de flux éoliens par méthode acoustique ; des mesures in situ de composition et d’abondance de la végétation ; des topographies de plage par DGPS et des levés bathymétriques de la plage sous-marine à partir d’une tout nouveau drone marin équipé d’un sondeur. Des données de vagues, de vent et de marée seront également collectées. En développant des indicateurs morphologiques et biologiques pertinents, l’influence de la gestion des dunes sur la défense côtière et les services écosystémiques sera évaluée. En outre, des levés drone trimestriels seront réalisés sur 2 sites secondaires (Anse du Gurp et Trencat) qui sont à un stade avancé de libre évolution. Des images tri-stéréo Pléiades permettront de collecter des données morphologiques à grande échelle (>10 km, 0.5 m de résolution) sur les dunes d’Aquitaine, mais aussi sur 7 sites internationaux (USA, Australie, Pays-Bas, Ireland du Nord) couvrant des champs de dunes transgressifs, dont le seul champ de dune côtière en étoile au monde, des sites complètements fixés ou à l’opposé creusés dans des secteurs pour exciter la libre évolution. Cette base de données unique nourrira le développement d’une nouvelle génération de modèle du système plage-dune basé sur des automates cellulaires, qui permettra de quantifier les rétroactions entre les processus biotiques et abiotiques afin de donner des solutions génériques pour les systèmes de dunes littorales. En étroite interaction avec les gestionnaires des dunes, SONO générera des nouvelles connaissances fondamentales et appliquées sur la résilience aux perturbations du système plage-dune en couvrant les dimensions géomorphologiques et écosystémiques, dans un contexte de changement climatique et d’augmentation des pressions anthropiques.

Coordinateur du projet

Monsieur Bruno Castelle (Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IPR Institut de Physique de Rennes
IPGP Institut de physique du globe de Paris
ONF Office National des Forêts - Agence Landes Nord Aquitaine
EPOC Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux

Aide de l'ANR 597 979 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2017 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter