DS0101 -

Le mouvement des ongulés au sein de paysages hétérogènes: identification des processus comportementaux reliant les changements globaux aux performances démographiques et à la gestion spatialement explicite – Mov-It

Résumé de soumission

Les réponses des populations animales aux changements globaux passent par des processus comportementaux qui déterminent les budgets énergétiques et la performance démographique des individus. Le mouvement animal est considéré comme un comportement-clé pour comprendre et prédire les réponses des animaux (les déplacements d'aire de distribution) aux changements globaux. La plasticité des mouvements au sein et entre individus est ainsi un comportement déterminant la possibilité de réponses adaptatives et non-adaptatives des populations animales à la variabilité et aux changements environnementaux. Mov-It sera une des premières études empiriques à évaluer, aux niveaux intra- et inter-spécifique, comment l'hétérogénéité des comportements individuels impacte les réponses spatiales et démographiques aux changements globaux.
Nous allons (1) quantifier la variabilité intra et interspécifique des patrons de mouvements et des rythmes d'activité, et de là, des budgets énergétiques, en fonction des contraintes environnementales (structure du paysage) et des variables de changements globaux (température, saisonnalité, précipitation, activités humaines); (2) utiliser ces résultats pour identifier les réponses des populations aux variations des paramètres environnementaux en tenant compte de la variabilité individuelle; (3) paramétrer des modèles de dynamique spatiale et temporelle permettant de prédire l’impact des changements environnementaux et des dérangements humains sur la dynamique et la distribution des populations, tout en tenant compte de l'hétérogénéité individuelle, des contraintes du paysage, et des traits des espèces. Pour atteindre ces objectifs, nous combinerons des programmes de suivi à long terme du comportement spatiale et de la démographie, à des données nouvelles issues de biologgers et à des modèles démographiques, appliqués sur plusieurs espèces et populations.

Nous allons étudier les grands herbivores, considérés comme des ingénieurs des écosystèmes, car ils constituent un groupe pertinent pour lier les processus à fine échelle avec les patrons démographiques et spatiaux à échelle large. Nous exploiterons 6 études à long termes (>20 ans) d'individus marqués (>1000 avec des GPS depuis 2003), de 4 espèces (chevreuils, cerfs, chamois, mouflons) avec des traits d'histoire de vie contrastés. Nous obtiendrons une quantité exceptionnelle de nouvelle données, par la technologie GPS combinée à du biologging de pointe (200 année-individus équipés sur 6 sites). Les nouvelles générations de biologgers enregistrent l'acceleration tri-axiale jusqu'à 50 fois par seconde, et aussi le géomagnétisme, la température, la luminosité, ou la pression. Ils vont nous permettre d'obtenir des données complètement nouvelles sur les micro-mouvements des animaux (qui sont des proxys de la dépense énergétique qui ne pouvait auparavant être mesurée qu'en laboratoire) et de l'environnement local de l'animal dans la nature.

Au travers de 5 tâches, nous allons explorer comment des dimensions clés du paysage qui nous étaient inaccessibles jusqu'à présent (les paysages thermique et énergétiques, tâches 1 & 2) façonnent les mouvements, les rythmes d'acitivtés et la balance énergétique des grands herbivores. Ensuite, nous nous pencherons sur les différences individuelles en termes de mouvements et d'activités en relation avec l'hétérogénéité du paysage et les infrastructures (WP3), ainsi que la chasse (WP4). A partir de là, nous ferons le lien entre la variabilité individuelle au niveau des mouvements et du budget énergétique, et les performances démographiques, en paramétrisant des "Integral Population Model". Mov-It fournira ainsi des résultats nouveaux sur la sensibilité des populations et de leur distribution spatiale aux changements globaux (climatiques et anthropiques), à partir de l’étude de processus comportementaux étudiés au niveau individuel, dans des espèces de traits différents, en reposant sur les principes de l’écologie évolutive.

Coordinateur du projet

Madame Anne LOISON (Laboratoire d'Ecologie Alpine)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LECA Laboratoire d'Ecologie Alpine
LBBE - CNRS Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive
CEFS Comportement et Ecologie de la Faune Sauvage
ONCFS Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Aide de l'ANR 533 997 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2016 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

La fonction de recherche n'est pas disponible actuellement.

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter