LabCom V4 - Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI

Innovation et Performance des Aciers Réfractaires – IPERS

Résumé de soumission

Le laboratoire IPERS : « Innovation and Performances of Refractory Steels » regroupera des chercheurs et ingénieurs du Groupe de Physique des Matériaux (GPM, UMR CNRS 6634) et de la société Manoir Pîtres (filiale du groupe Manoir Industries). Ce dernier est le seul industriel français et numéro trois mondial dans la réalisation de tubes en aciers réfractaires par fonderie en centrifugation pour des applications en conditions extrêmes. Il s’agit par exemple de la réalisation de fours pour l’industrie pétrochimique où les températures sont supérieures à 1000°C et où les contraintes environnementales sont sévères (oxydation, carburation, nitruration et cokage). La métallurgie est aujourd’hui encore le principal facteur limitant les performances en fluage et la résistance au cokage, laissant ainsi une marge importante pour l’innovation. Ce laboratoire commun IPERS est donc porté par la thématique nationale du renouveau de la métallurgie. Il vise par une compréhension des phénomènes de vieillissement, à proposer, tester puis développer -au delà de l’échelle du laboratoire- des solutions innovantes pour des aciers à haute valeur ajoutée. Plusieurs chercheurs seront impliqués pour l’encadrement scientifique, de par leur expertise en science des matériaux et plus particulièrement en métallurgie physique. Le partenaire industriel contribuera par son expérience et sa maîtrise des procédés d’élaboration et sa connaissance des applications et fiabilités des matériaux. Le laboratoire commun se focalisera sur trois axes de travail répondant aux problématiques scientifiques majeures du comportement des aciers réfractaire en conditions extrêmes. Pour chacun de ces axes, des actions sont proposées pour le court terme (1 à 3 ans) et le long terme (4 à 7 ans). Le premier axe porte sur la résistance au fluage, le second sur le vieillissement face à l’environnement. Pour ces deux axes, il s’agit de développer à la fois une recherche incrémentale en optimisant l’existant et une recherche en rupture basée sur de nouveaux concepts. Le troisième axe porte sur le suivi des matériaux en service. Il s’agit de développer de nouvelles techniques de contrôle non destructif mais aussi d’approfondir qualitativement le niveau d’expertise des matériaux en service pour les utilisateurs finaux. Pour atteindre ces objectifs, la mise en place du laboratoire prévoit le recrutement d’un ingénieur à temps plein et le lancement d’une thèse par an (une par axe). Les partenaires mutualiseront leurs plateformes instrumentales très complémentaires pour la caractérisation multi-échelles des matériaux étudiés. La pérennisation de ce laboratoire commun IPERS est renforcée d’une part par les retombées budgétaires générées par les « expertises clients » et d’autre part par l’exploitation des nouveaux produits développés. Un ingénieur sera recruté (CDI) après trois années de travaux communs.

Coordinateur du projet

Monsieur Xavier Sauvage (Groupe de Physique des Matériaux)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

GPM Groupe de Physique des Matériaux

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2016 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter