OH Risque - Projets Exploratoires à très haut potentiel scientifique

Calculateur Photonique Inspiré par le Cerveau – BIPHOPROC

Résumé de soumission

BiPhoProc a pour objectif la réalisation matérielle d'un système de calcul bio-inspiré extrêmement original, d'architecture hybride numérique (FPGA) et optoélectronique, et dont le caractère opérationnel sera évalué sur des applications technologiques réelles au lieu des tests académiques standards. Les applications choisies ont pour caractéristique de correspondre à des problématiques complexes et/ou exigeantes, pour lesquelles des calculateurs numériques classiques ne sont soit pas assez performants, soit carrément inefficaces. Le succès opérationnel du calculateur proposé sur les applications technologiques choisies, pourra être considéré comme un jalon conditionnel à la poursuite sur 2 ans supplémentaires du projet, qui pourront être consacrés à des problématiques de montée en puissance de calcul du système proposé, à l'implémentation de fonctions de plasticité permettant un apprentissage non supervisé, ainsi qu'à une intégration sur puce de tout ou une partie du système.
Le concept de base du nouveau paradigme de calcul considéré, est connu dans la littérature sous le nom de Reservoir Computing (RC), mais aussi Echo State Network ou encore Liquid State Machines. Le porteur du projet a développé récemment ce concept en photonique dans le cadre d'un projet Européen FET, avec des succès scientifiques ayant donné lieu à des Highlights dans Nature Physics, Nature Photonics, et Optics & Photonics Focus, grâce à la première démonstration matérielle en optique du cœur du concept appelé Reservoir. L'ambition à deux ans du projet, est d'aboutir pour la première fois à une plateforme matérielle complète de RC, démontrant sa capacité à résoudre des problèmes technologiques complexes réels.
L'approche adoptée est totalement non conventionnelle à deux titres : (i) au niveau du concept même de RC, très peu de groupes dans le monde se sont déjà intéressés à cette approche (le porteur est probablement le seul en France à avoir démarré, avec succès, une implémentation matérielle) ; (ii) au niveau du choix du système physique réalisant le Reservoir, le traditionnel réseau de neurones ou réseau de nœuds dynamiques non linéaires, est ici implémenté par une solution très originale consistant en une dynamique optoélectronique non linéaire à retard, dont les propriétés permettent d'émuler un réseau virtuel d'oscillateurs. Cette seconde originalité extrêmement forte et pour laquelle le porteur possède une expertise unique en France, a pour conséquence de transposer dans le domaine temporel les contraintes spatiales des interconnections des architectures à réseaux de neurones. De nombreuses fonctionnalités liées à ces interconnections sont généralement très délicates physiquement avec l'architecture « réseau de neurones », alors qu'elles deviennent réalisables technologiquement avec l'approche dynamique à retard, grâce à l'utilisation de techniques classiques de traitement du signal. A titre d'exemple, la connectivité de la couche d'entrée du réseau virtuel, est réalisée par un multiplexage temporel, un principe classique en transmission de l'information.
Les verrous scientifiques qui devront être levés sont à la fois théoriques et expérimentaux. Ils concernent : l'identification et le formatage optimal des données d'entrée des problèmes considérés ; l'adaptation à la configuration particulière d'un Reservoir à retard ; la définition des moyens physiques d'implémentation de la couche d'entrée du RC avec notamment le caractère optimal du masque d'entrée ; la définition de la couche de sortie et de son implémentation matérielle en temps-réel ; l'optimisation déterministe des paramètres de fonctionnement du Reservoir à retard ; et la définition d'une architecture à retard du Reservoir possédant des propriétés de calcul (quasi-)universelles, évitant l'optimisation exhaustive actuellement adoptée pour le choix des paramètres fonction du problème à traiter.

Coordinateur du projet

Monsieur Laurent Larger (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Scences et Technologie)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

FEMTO-ST Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Scences et Technologie
LMB Laboratoire de Mathématiques de Besançon
FCLAB Fuel Cell Lab

Aide de l'ANR 196 352 euros
Début et durée du projet scientifique : juin 2015 - 24 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter