LabCom - Vague 3 - Laboratoires Communs organismes de recherche publics - PME/ETI - Vague 3

Chirurgie à Qualité et Fiabilité Démontrées – CQFD

Résumé de soumission

Qu’est-ce que le Service Médical Rendu par un dispositif censé améliorer les résultats d’un geste chirurgical ? La réponse à cette question peut-elle guider le choix des informations mises à la disposition du chirurgien et la conception de l’interface qui lui permettra d’exploiter au mieux ces informations pendant le geste ? Serait-il possible, sur cette base, de détecter en temps réel l’écart entre un geste et les « bonnes pratiques chirurgicales » ? Les dispositifs de Gestes Médico- Chirurgicaux Assistés par Ordinateur (GMCAO), qui commencent à pénétrer significativement les blocs opératoires, permettent d’envisager une voie originale pour répondre à ces questions. En effet, ils suivent en temps réel la position des instruments des chirurgiens, et sont fondés sur des images où l’on peut voir les organes cibles et ceux à éviter. A ce jour, aucun constructeur ne propose d’enregistrer simultanément et systématiquement toutes les très riches informations saisies par tous les capteurs nécessaires aux GMCAO, et de fouiller la base de données que pourraient alimenter tous les chirurgiens utilisant un dispositif de GMCAO. Notre pari est que le domaine des GMCAO est mûr pour qu’on puisse concevoir à terme un véritable « Case-Based Real-Time Assistant for Good Surgical Practices », capable de mesurer en temps réel l’écart entre un geste en cours de réalisation sur un patient et des « bonnes pratiques chirurgicales », fondé sur une base de données de procédures chirurgicales annotées selon des principes définis d’une manière collaborative, accessible selon des procédures respectueuses des réglementations relatives aux données médicales. On passera ainsi des GMCAO à la CQFD, Chirurgie à Qualité et Fiabilité Démontrées.

3 axes synergiques doivent être traités pour cela. Un Observatoire des GMCAO permettra de structurer les données caractérisant les interventions d’une manière exploitable pour extraire et partager une estimation du Service Médical Rendu. Cet Observatoire sera alimenté par des données caractérisant des interventions de chirurgie endoscopique, qui pourront s’enrichir mutuellement pour permettre une annotation aussi automatique que possible des diverses étapes de la procédure chirurgicale. Enfin, cet ensemble de données sera restitué au chirurgien par des interfaces permettant la visualisation et l’analyse collaborative de données selon des paradigmes tenant compte des spécificités du contexte chirurgical.

CQFD est porté par TIMC-IMAG (UMR CNRS/UJF), qui a créé en 1984 le domaine des GMCAO et qui propose d’exploiter des voies déjà brevetées pour la capture et la fusion d’informations multi-modales, ainsi que pour les interfaces chirurgicales. La compétence en méthodologie de recherche clinique est apportée par le CIC-IT de Grenoble (INSERM / CHU de Grenoble) qui a déjà commencé à poser les bases d’un observatoire des GMCAO. SurgiQual Institute (SQI) est également déjà présent sur le plan industriel sur les trois axes de travail. Dans chacun de ces 3 axes, il est possible d’identifier des résultats attendus à relativement court terme, susceptibles de donner lieu rapidement à des produits, et des pistes à plus long terme, qui donneront lieu dans le cours du projet à des démonstrateurs de laboratoire. C’est donc une configuration particulièrement favorable pour un projet de Laboratoire Commun. TIMC-IMAG, le CIC-IT et SQI ont déjà été associés dans des projets de recherche, et souhaitent par la création d’un laboratoire commun passer à une collaboration beaucoup plus étroite et pérenne.

Coordinateur du projet

Techniques de l'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Techniques de l'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble

Aide de l'ANR 300 000 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2014 - 36 Mois

Liens utiles