JCJC SIMI 7 - JCJC : Sciences de l'information, de la matière et de l'ingénierie : Chimie moléculaire, organique, de coordination, catalyse et chimie biologique

Utilisation des Acétals d'Aluminium en Chimie Radicalaire – Radic[Al]

Résumé de soumission

Les hétérocycles à 5 et 6 chaînons constituent le squelette de base d'un grand nombre de molécules d'intérêt biologique et, par conséquent, ils représentent des cibles particulièrement intéressantes pour le chimiste organicien. Parmi les nombreuses méthodes permettant la préparation de ces systèmes hétérocycliques qui ont été rapportées dans la littérature, les méthodes faisant intervenir des espèces radicalaires sont particulièrement efficaces. Par exemple, les liaisons carbone-carbone peuvent être formées dans des conditions réactionnelles très douces et avec une tolérance rare vis-à-vis des groupements fonctionnels. De plus, les réactions radicalaires peuvent montrer des régio- et stéréosélectivités très élevées et elles peuvent donner lieu à des processus en cascade, ce qui les rend particulièrement intéressantes. Ueno et Stork ont développé indépendamment dans les années 80 la cyclisation des alpha-halo acétals (connue sous le nom de réaction de Ueno-Stork) qui s'est révélée particulièrement efficace contrairement à la cyclisation des esters alpha halogénés qui se cyclisent très difficilement en conditions réductrices. Cependant, l'hydrolyse des acétals cycliques résultant de la réaction de Ueno-Stork peut s'avérer parfois délicate, tout particulièrement lorsque des groupements fonctionnels sensibles aux milieux acides sont présents sur la molécules. De plus, la synthèse des précurseurs alpha-halo acétals, ainsi que celle des éthers d'énols nécessaires à leur préparation, peut aussi poser problème.

Nous présentons ici une approche originale permettant d'accéder directement aux motifs lactols à partir d'esters alpha halogénés en un seul pot. Nous étendrons cette nouvelle réaction à la préparation de composés azotés. Une version asymmétrique sera par ailleurs développé. Au cours de ce programme ANR, nous allons définir les applications et fixer les limites de cette nouvelle méthodologie et la réaction sera étudiée sous l'angle mécanistique grâce à l'utilisation de la modélisation moléculaire. Les aspect environementaux seront aussi considérés et nous nous pencherons sur le problème de l'utilisation des hydrures d'étain supportés en chimie radicalaire.

L'efficacité de l'approche envisagée sera illustrée par la préparation de synthons qui seront incorporés dans la synthèse de molécules d'intérêt biologique.

Coordination du projet

Fabrice DENES (UNIVERSITE DE NANTES) – fabrice.denes@univ-nantes.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CEISAM UNIVERSITE DE NANTES

Aide de l'ANR 160 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter