EESI - EFFICACITE ENERGETIQUE ET REDUCTION DES EMISSIONS DE CO2 DANS LES SYSTEMES INDUSTRIELS

Chemins Energétiques pour la Récupération d'Energie dans les Systèmes industriels – CERES-2

Résumé de soumission

Le projet CERES-2 : "Chemins Energétiques pour la Récupération d’Energie dans les Systèmes industriels" est une réponse au besoin d’amélioration de l’efficacité énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie, au travers de la récupération et de la valorisation de sources de chaleur perdues.

Il a pour objet d’identifier les stratégies de récupération et de valorisation de l’énergie sur les procédés industriels, autrement appelées "chemins énergétiques" (combinaison de technologies permettant de transférer et convertir de l’énergie d’une source à un point de consommation) et ainsi de favoriser la pénétration des technologies innovantes contribuant à une utilisation rationnelle de l’énergie.

En effet, récupérer et valoriser les sources de chaleur aujourd’hui perdues sur les procédés industriels requiert une bonne connaissance des procédés industriels eux-même, mais également des technologies de valorisation à mettre en œuvre et des savoir-faire de spécialistes pour sélectionner et dimensionner les meilleures solutions, sur la base de critères techniques, économiques et environnementaux. Or une grande partie de ces connaissances et savoir-faire sont aujourd’hui présentes dans le monde académique mais diffusent peu vers l’industrie, qui éprouve donc beaucoup de difficultés à s’engager sur les voies de la récupération de chaleur.

CERES-2 propose de fournir quatre livrables en réponse à cette problématique :
- la définition d’une méthodologie permettant d’identifier les gisements de chaleur sur les procédés industriels ainsi que les meilleures technologies de valorisation (intégrées ou non au procédé) sur la base de critères techniques, économiques et environnementaux.
- la construction d’une plate-forme logicielle incluant des modèles de procédés et de technologies de valorisation de chaleur permettant d’appliquer la méthodologie et de réaliser des scénarios.
- la réalisation d’études de cas permettant de définir les stratégies de valorisation de procédés industriels choisis et servant de démonstration pour la méthode et la plate-forme logicielle.
- la réalisation de roadmap de technologies de valorisation permettant de prioriser les efforts de recherche sur la levée des verrous les plus prometteurs en terme en marché.

Le projet CERES-2 s’inscrit dans le cadre d’une recherche industrielle. La plate-forme logicielle et les stratégies de valorisations pourront être utilisées par les centres de recherche ou responsables énergie des groupes industriels, par des bureaux d’études ou des centres techniques qui utiliseront ces algorithmes pour effectuer des études technico-économiques. Les laboratoires académiques pourront profiter de la plate-forme pour y déposer les algorithmes et méthodologies d’optimisation des procédés qu’ils développent, et l’utiliser pour les besoins d’enseignement. Enfin, le CNRS pourra utiliser les roadmaps pour orienter de futurs travaux de recherche sur les technologies de valorisation de l’énergie

Le projet CERES-2 tirera sa force de la synergie entre le monde industriel et le monde académique ainsi que de la volonté sans faille de tous les partenaires d’agir pour une utilisation rationnelle de l’énergie.

Coordinateur du projet

Madame PELLOUX-PRAYER SANDRINE (EDF RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT) – sandrine.pelloux-prayer@edf.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

EDF-R&D EDF RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT
ARMINES ASSOCIATION POUR LA RECHERCHE ET LE DEVELOPPEMENT DES METHODES ET PROCESSUS INDUSTRIELS (ARMINES)
CMI CMI Greenline Europe
SOREDAB SOREDAB
UNIV.L - LERMAB UNIVERSITE DE LORRAINE
LaSIE LABORATOIRE DES SCIENCES DE L'INGENIEUR POUR L'ENVIRONNEMENT
CNRS CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DELEGATION REGIONALE NORMANDIE
Grenoble INP INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE - INPG
IFP IFP ENERGIES NOUVELLES
UNIV.L-LEMTA UNIVERSITE DE LORRAINE
ARJOWIGGINS ARJOWIGGINS

Aide de l'ANR 1 009 461 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles