JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

– MULANAU

Résumé de soumission

Atteindre un haut niveau d'expertise dans un domaine complexe exige un temps d'apprentissage considérable. Avec la pratique prolongée d'une tâche sous contrôle intentionnel, le mode de traitement change de façon qualitative pour devenir automatique. Une des propriétés principales attribuée au traitement automatique est le caractère irrépressible, balistique, de la réponse émise (ce qui signifie que l'initiation de la réponse est difficile à refreiner ou interrompre). Le présent projet concerne l'étude du développement et de l'évolution en cours de pratique de la nature irrépressible des réponses automatiques. Pour explorer cette question, Schadler and Thissen (1981) ont étudié l'évolution de l'effet Stroop en fonction du niveau de lecture. Ils ont montré que le temps de réponse moyen pour les stimuli incongruents (e.g., le mot rouge écris en encre bleue) augmentait jusqu'au grade 4, puis décroissait, les enfants de grade 6 obtenant des performances équivalentes aux lecteurs débutants. Le défi théorique du présent projet est de rendre compte de cette relation en U inversé, et notamment du surprenant déclin de l'interférence avec le prolongement de la pratique. Notre hypothèse générale est que ce pattern de résultats est cohérent avec la théorie de l'automaticité de Logan, qui postule que l'émergence de comportements automatiques procède du passage d'un mode de traitement algorithmique à un mode de traitement basé sur la récupération d'informations en mémoire. En bref, notre proposition est que l'interférence est maximale après une quantité modérée de pratique parce que la récupération en mémoire est alors suscitée par des indices de récupération grossiers et peu spécifiques. Le traitement automatique s'exécute dès qu'une cible apparaît, indépendamment du caractère adaptatif de ce traitement dans le contexte précis où il s'opère. Après une pratique prolongée, la récupération en mémoire serait exclusivement déclenchée lorsque des éléments spécifiques du contexte sont présents. Dans cette perspective, ce qui pourrait être interprété comme étant une réémergence paradoxale du contrôle intentionnel sur la performance en cours de pratique serait dû plus simplement au fait que le comportement devient dépendant d'indices contextuels de plus en plus fins et spécifiques. La plupart des expériences planifiées impliquent la dénomination des notes de musique en lieu et place de la lecture de texte, qui a été utilisée jusqu'à présent de façon quasi-exclusive pour l'étude des automatismes. Lecture et dénomination de notes ont des points communs évidents. Les deux activités procèdent d'une forme initialement supervisée d'apprentissage, et dans les deux cas, les étapes les plus élémentaires de traitement ont besoin d'être pleinement automatisées pour que l'apprenant atteigne le stade ultime de performance dans chacune des tâches: compréhension en lecture, pratique d'un instrument ou chant pour la dénomination des notes de musique. Toutefois, l'apprentissage de la lecture est une activité à multiples facettes et extrêmement contrainte, ce qui limite considérablement l'éventail des manipulations possibles. Par exemple, le niveau de lecture est largement confondu avec l'âge du lecteur, ce qui rend difficile de dissocier l'effet propre de la pratique de caractéristiques intrinsèquement liées à l'âge, comme le degré de compréhension des instructions. Par contraste, on peut trouver facilement des individus d'un âge donné, enfants ou adultes, différant largement vis-à-vis de leurs compétences en lecture de notes. De la même façon, nous sommes exposés à du matériel écrit tout au cours de notre vie, au moins dans une certaine mesure, alors qu'il est facile de trouver des individus ayant cessé toute pratique musicale après avoir atteint un niveau élevé d'expertise. Ces possibilités seront mises à profit dans les prochaines années pour tester et raffiner notre explication de l'irrépressibilité du comportement automatique , et plus généralement, pour explorer le rôle du contexte dans la formation et l'expression des automatismes. En addition aux méthodes standards de la psychologie expérimentale, nous planifions d'utiliser l'EEG pour tester les différentes façons d'interpréter l'évolution curvilinéaire de l'interférence en fonction du degré de pratique. Les mesures comportementales produisent des résultats similaires pour de bons et de mauvais lecteurs. Toutefois, même si le niveau atteint est similaire, il est probable que l'interférence soit sous-tendue par des processus neuronaux différents. L'usage de l'EEG devrait conduire à une meilleure compréhension de ces processus, en montrant que différents marqueurs neurophysiologiques et/ou différents patterns d'oscillations corticales apparaissent en chaque cas. Globalement, notre programme de recherche devrait conduire à éclairer d'une lumière nouvelle la question de la formation des automatismes, ouvrant la perspective d'implications théoriques et pratiques importantes.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter