Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
GENOPAT - Du gène à la physiopathologie, des maladies rares aux maladies communes

VAV1: un noeud de signalisation contrôlant l'homéostasie du système immunitaire et les maladies immunes – VAV1GENOPAT

Résumé de soumission

Les lymphocytes T régulateurs (Treg) jouent un rôle majeur dans l'homéostasie du système immunitaire. Un défaut des Treg est observé dans de nombreuses maladies immunes humaines rares et communes. Comprendre leur contrôle génétique est capital. Par dissection génétique à l'aide de lignées congéniques de rat, nous avons identifié un SNP dans le facteur d'échange Vav1 qui cause une augmentation des Treg. Ce variant, associé à une réduction d'expression de VAV1 et du flux calcique des cellules T activées, est responsable de la résistance à l'encéphalomyélite auto-immune expérimentale, modèle animal de sclérose en plaques. Nos objectifs sont (1) d'utiliser des approches innovantes permettant d'identifier au niveau cellulaire et moléculaire les voies et mécanismes par lesquels VAV1 contrôle le développement des Treg et la susceptibilité aux maladies immunes, et (2) sur la base de ces données, d'explorer par études d'association en pathologie humaine le rôle des voies mettant en jeu VAV1. Les méthodes suivantes permettront d'analyser les voies de VAV1 et leur rôle dans le développement des lymphocytes T régulateurs et les maladies immunes
1/ Une souris knock-in (KI) codant pour le variant VAV1W63 sera créée sur fond C57Bl/6 (B6) et croisée avec d'autres modèles de souris KI (Foxp3EGFPB6, Foxp3DTRB6) pour étudier , à l'aide d'approches immunologiques, les effets de la mutation VAV1W63 sur les phénotypes et fonctions des cellules immunes en conditions basales et après activation dans les situations normales et pathologiques.
2/ Le transcriptome des cellules T de souris VAV1W63 KI sera comparé à celui de souris sauvages en conditions basales et après activation à l'aide de bio-puces commerciales. Les analyses bioinformatiques permettront de construire les réseaux des gènes co-régulés pour identifier les voies cellulaires modifiées par la mutation et les voies de commande de ces réseaux.
3/ La spectrométrie de masse permettra de caractériser au niveau moléculaire le signalosome VAV1 et les modifications post-traductionnelles de VAV1. Des souris KI exprimant une protéine VAV1-taggé seront créées pour purifier le signalosome VAV1 par chromatographie d'affinité. Des souris KI exprimant le variant VAV1W63 taggé seront aussi créées pour analyser l'impact de la mutation sur le signalosome (en conditions basales et activées).
4/ Des études d'association seront faites dans des cohortes de patients atteints de sclérose en plaques et de dermatite atopique, sur la base des protéines du signalosome VAV1 et des effecteurs et régulateurs intracellulaires identifiées en amont et en aval de ce dernier.
Les trois équipes participantes ont des compétences méthodologiques complémentaires. L'équipe 1 apporte son expertise en génomique, immunologie cellulaire et modèles animaux; l'équipe 2, en approches de recombineering , pour créer des souris KI innovantes; l'équipe 3 en spectrométrie de masse (plateforme IBiSA certifiée ISO 9001, Toulouse). Le projet caractérisera aux niveaux cellulaire et moléculaire la fonction de VAV1 dans l'homéostasie du système immunitaire et le développement de maladies autoimmunes. Il permettra de connaître le fonctionnement du signalosome VAV1, mais aussi des voies en amont qui commandent son activation, et des voies en aval qui transmettent ses effets sur les cellules du système immunitaire. L'étude des effets du variant VAV1W63 sur ces voies permettra de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans le développement des lymphocytes T régulateurs (Treg) et la susceptibilité aux maladies immunes. Les études d'associations chez l'homme permettront d'évaluer le rôle de variants des acteurs de ces voies dans les maladies immunes. Etant donné le rôle central que jouent les Treg dans l'homéostasie du système immunitaire, ces connaissances conduiront à concevoir de nouveaux moyens pharmacologiques ciblant les voies de VAV1 pour le traitement des maladies immunes rares et communes.

Coordinateur du projet

Monsieur Abdelhadi SAOUDI (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - Délégation régionale Midi-Pyrénées Limousin)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - Délégation régionale Provence Alpes Côte d'Azur et Corse
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES
U1043 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - Délégation régionale Midi-Pyrénées Limousin

Aide de l'ANR 650 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter