PRECODD - Ecotechnologies et Développement Durable

Developpement de la technologie COUPLAGE couplée Plasma DBD - Photocatalyse – PLASMAPHOTO

Résumé de soumission

La pollution olfactive et notamment par les COV est un problème de plus en plus mal vécu par les populations qui associent cette nuisance à une notion de toxicité, cependant l'absence d'odeur ne signifie pas absence de toxicité, et des composés odorants peuvent représenter un danger pour la santé humaine. Par ailleurs la problématique de la pollution de l’air ambiant des postes de travail se pose de plus en plus. La perception d’odeur résulte de la présence dans l’environnement de composés gazeux de faibles poids moléculaires. Les principaux composés organiques odorants appartiennent aux familles suivantes : soufrés, azotés, aldéhydes, acides, auxquels s’ajoutent souvent les hologènés, H2S et/ou NH3. Les émissions gazeuses diffuses, problème de collecte dans l’air ambiant des postes de travail et/ou de faibles concentrations sont difficiles à traiter comme les émissions résiduelles après un dispositif de traitement tel que le lit bactérien. La problématique est de mettre en œuvre une nouvelle technologie propre, peu consommatrice d’énergie et en réactifs, facile d’utilisation, représentant un investissement léger pour pouvoir être implantée très largement. Plusieurs technologies émergeantes sont prometteuses, pour apporter une solution à ce problème. Le couplage plasma par décharge barrière diélectrique (DBD ) – Photocatalyse laisse apparaître des perspectives très intéressantes en terme de synergie de procédé de minéralisation des composés, avec une faible consommation d’énergie. De récentes études et thèses sur des composés modèles indiquent que cette technologie est à explorer et développer. L’objectif du projet est de développer une technologie Plasma-photocatalyse pour le traitement des COV, NH3, H2S, d’acquérir des connaissances sur les modes de dégradation pour être ensuite applicable dans différents secteurs industriels (rejets dans l’atmosphère, postes de travail, ...). Le projet couvre toute la chaîne de développement de la technologie des études laboratoire à l'application sur site. Ce développement implique de résoudre un certain nombre de points : - développer les connaissances sur la synergie du couplage plasma-photocatalyse, - développer des réacteurs (définition de la géométrie du couplage) - définition du type de plasma le plus approprié - définition de nouveaux matériaux photocatalytique adaptés - connaître et maîtriser la minéralisation des polluants, par la maîtrise du procédé et des éventuels sous produits issus du traitement - valider cette technologie par une implantation sur un site industriel pour appréhender les problèmes de mélanges et de recombinaison. Le projet va faire appel à de la recherche industrielle et demande une étroite collaboration de laboratoires de recherche publics et de centres de recherche industriels. La mise en œuvre sur un site industriel d’équarrissage, ce type d’activité est particulièrement approprié compte tenu de la multiplicité des types d’émissions et des contraintes légales qui y sont associées.

Coordination du projet

Cédric VALLET (ETI (entreprise de taille intermédiaire))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 1 099 616 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter