ALIA - Alimentation et industries alimentaires

Nouvelles ressources pour maîtriser le devenir digestif des nutriments des produits céréaliers – NOMAC

Résumé de soumission

Dans les pays occidentaux, les maladies liées à des désordres nutritionnels sont un problème sociétal important. La surcharge pondérale et l'obésité progressent à un rythme alarmant dans le monde et en Europe plus particulièrement. L'obésité constitue l'un des problèmes de santé publique les plus graves que connaît l'Europe parce qu'elle augmente de manière significative le risque de contracter de nombreuses maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2. La nutrition est un déterminant majeur de la santé et une priorité dans les politiques de santé publique, spécialement en Europe. La consommation d'aliments céréaliers à faible index glycémique, riche en fibres et en micro-nutriments est recommandée. Le but de ce travail est de fournir de nouvelles solutions pour des produits alimentaires à base de céréales : la connaissance et la compréhension de leur devenir in vivo seront utilisées pour définir des caractéristiques structurales permettant d'augmenter la valeur ajoutée des aliments.
L'objectif de ce projet est d'utiliser de nouvelles ressources génétiques et de comprendre le rôle de la viscosité sur la vidange gastrique et sur les aspects cinétiques de la digestion de l'amidon. La digestibilité de l'amidon varie beaucoup et peut être affectée par une forte teneur en fibres alimentaires et par des forts rapports amylose/amylopectine. La teneur en amylose influence aussi des propriétés fonctionnelles de l'amidon telles que sa solubilité, son index glycémique et sa viscosité.
De plus, la stratégie choisie dans ce projet est basée sur la complémentarité des équipes de recherche et sur l'intégration de différentes disciplines scientifiques, allant de la génétique du grain de blé à l'homme, en passant par des études in vitro et sur modèle porcin. La biodiversité naturelle présente dans la Core Collection de blé (Clermont-ferrand) sera explorée afin d'isoler des variétés de blé à forte teneur en amylose. Ces variétés seront sélectionnées par l'utilisation de marqueurs moléculaires et biochimiques, par phénotypage de coupes de grains basé sur un appareil expérimental d'imagerie, par des analyses biochimiques et par des études nutritionnelles. La viscosité des repas ingérés, les fonctions gastriques in vivo et l'impact nutritionnel des produits céréaliers à forte teneur en amylose seront évalués in vitro par un estomac artificiel et in vivo sur le porc et sur l'homme.

Coordinateur du projet

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE NANTES (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE NANTES
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE CLERMONT FERRAND THEIX
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE RENNES
CHU DE RENNES
UNIVERSITE GRENOBLE I [Joseph Fourier]
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE MONTPELLIER

Aide de l'ANR 456 642 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles