TCOM - Télécommunications

– SEAMLESS

Résumé de soumission

SEAMLESS est un projet de type Recherche industrielle. Il aspire à produire une architecture et des
éléments logiciels et protocolaires nécessaires pour garantir la transparence de l'accès et par conséquent
la continuité de service dans un environnement hétérogène et dynamique. La continuité de service englobe
- 1 -
les aspects disponibilité, qualité et sécurité. L'adaptation des services, réseaux et applicatifs, fait également
partie intégrante du projet SEAMLESS. L'objectif du projet SEAMLESS est d'optimiser la coopération et
l'interopérabilité entre les différents réseaux d'accès que peut traverser un utilisateur mobile ou nomade
afin de garantir la continuité de service. Même si plusieurs avancées et techniques peuvent aujourd'hui être
considérées, leur hétérogénéité et incompatibilité constituent un verrou face à l'interopérabilité espérée. Les
résultats escomptés du projet SEAMLESS comprennent l'intégration et l'enrichissement des mécanismes
de coopération et d'échange d'information entre des réseaux de technologies hétérogènes pour
l'amélioration des niveaux de sécurité, de QoS et de mobilité. Ceci impliquera l'études des mécanises
existant de découverte de service, de collecte et de gestion de contexte (utilisateur et réseau) mais aussi
de reconfiguration et d'adaptation des réseaux et services en conséquence. Le projet adoptera une
architecture distribuée, proche des réseaux et des architectures de service de prochaines générations.
Cette architecture facilitera la composition et l'établissement de service de type P2P en permettant
l'établissement et l'adaptation de façon dynamique de réseaux virtuels de type overlay au dessus des
réseaux d'accès et de transport. L'idée est que les fonctionnalités, d'ordinaire centralisées, seront
implémentées sur les équipements de bordure (des réseaux d'accès et de transport) plus ouverts et
programmables. Nous partons également de l'hypothèse que les utilisateurs pourront utiliser plusieurs
terminaux à la fois, formant des réseaux en mouvement de type personnels (PANs) «Personal Area
Netwroks». Le projet intégrera ces notions de réseaux PAN, de réseaux en mouvement ainsi que de
routeurs mobiles (telle que défini dans NEMO) pour établir et entretenir les réseaux overlay, au dessus des
réseaux hétérogènes coopératifs, Le consortium formé autour du projet SEAMLESS est constitué d'un
industriel, d'un intégrateur, d'un opérateur et d'un partenaire académique. Ils mettront leurs compétences et
expériences complémentaires en commun afin de définir, de produire et d'intégrer une solution complète.
Cette solution sera initialement conçue en répondant aux exigences et attentes des utilisateurs
(professionnels et privés) des réseaux de la RATP, au sein et aux alentours de ses installations, mais aussi
à bord de sa flotte mobile (trains, autocars, …). Dans ce contexte, nous étudierons et apporterons des
solutions pratiques pour gérer la mobilité des utilisateurs et des agents. La participation active de la RATP
donnera l'occasion au projet de déployer, d'expérimenter et de valider l'architecture proposée ainsi que des
cas d'usages identifiés sur une plateforme réelle. Celle-ci, où la RATP agit en tant qu'opérateur et
fournisseur de service à la fois, comporte des réseaux d'accès hétérogènes, des routeurs et des
passerelles mobiles (sur des véhicules), des réseaux personnels de type PAN ainsi que plusieurs
terminaux mobiles utilisées par les passagers. Un des scénarios consiste à permettre aux personnes
d'accéder à des services mobiles (personnels ou professionnels) durant le trajet (en station, en train ou en
bus) sans subir des aléas pouvant être dû à l'hétérogénéité des accès et à la mobilité. Un deuxième
scénario consiste à permettre à la RATP de pouvoir gérer ses agents nomades et sa flotte, et de le faire de
manière plus efficace. Dans ces scenarios, les utilisateurs disposeront de terminaux avec des interfaces
multiples. Ils pourront se mouvoir entre plusieurs réseaux d'accès appartenant éventuellement des
domaines administratifs différents. Le projet considèrera les technologies radio suivantes : Bluetooth, WiFi,
WPAN (Zigbee, capteurs, RF Tags et IDs), EDGE, 3G or UMTS, WiMAX et TETRA. La plupart de ces
technologies sont en effet déjà utilisées par la RATP. Les agents de la RATP utilisent une infrastructure
TETRA pour communiquer et coordonner leurs actions et interventions liées à leur profession et pour
assister les usagers. Les voyageurs auront des profils et des contextes différents pouvant changer en
fonction de leurs mobilités et de la disponibilité de tel ou tel réseau d'accès à leurs proximités. Afin de
masquer cette hétérogénéité et de faciliter l'accès aux différents services, des adaptations dynamiques sont
nécessaires aux niveaux des services, des réseaux et des terminaux. L'objectif du projet est en effet de
masquer tous ces changements et de minimiser l'intervention des utilisateurs pour assurer la continuité des
services. Notons que les conclusions, développements et propositions que le consortium réalisera seront
réfléchis pour des environnements de réseaux hétérogènes de façon plus générale et dépassant le cadre
actuel des réseaux de la RATP. Les réseaux 3G et B3G ne seront pas négligés par le projet. En effet,
l'intégration de la technologie EDGE dans SEAMLESS permettra de tenir compte de l'architecture de
service IMS et des services basés sur SIP telle que spécifié par le 3GPP.

Coordinateur du projet

Badii JOUABER (GROUPE DES ECOLES DES TELECOMMUNICATIONS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE - CENTRE D'ETUDES NUCLEAIRES SACLAY
GROUPE DES ECOLES DES TELECOMMUNICATIONS

Aide de l'ANR 1 722 216 euros
Début et durée du projet scientifique : - 30 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter