BLANC - Blanc

Marchés de l'art en Europe 1300-1800, émergence, développement, réseaux – M-Art

Résumé de soumission

Depuis une vingtaine d'années, l'histoire des marchés de l'art a connu un grand développement, grâce à la collaboration de chercheurs venant de différents domaines (historiens, historiens de l'art et économistes). Aujourd'hui, l'étude des conditions économiques et sociales du cadre de production des artistes et du jeu de l'offre et de la demande s'est imposée comme une des sources les plus fécondes de renouvellement de l'histoire de l'art, offrant encore de nombreuses perspectives d'approfondissement dans les années à venir. - - Le programme présenté à l'Agence Nationale de la Recherche entend apporter une contribution majeure à l'étude en plein développement de l'histoire des marchés de l'art en suscitant des collaborations internationales et interdisciplinaires. Il a pour objectif de mettre l'accent sur l'étude de marchés urbains qui ont peu retenu l'attention jusqu'à présent et d'envisager des périodes encore peu explorées, sous cet angle. La circulation des œuvres d'art entre les principales villes européennes n'a été étudiée que de manière fragmentaire. Leur flux, leurs volumes et leurs itinéraires restent à approfondir. De même, il reste encore beaucoup à apprendre sur le rôle des marchés locaux dans la constitution de réseaux d'échanges à l'échelle européenne, et d'une manière plus générale dans l'émergence et le développement de ces marchés. Ces approches contribueront à nourrir des questions plus vastes concernant les relations entre production artistique et économie. - - - Ce projet développé par une équipe du Nord de la France trouve sa légitimité dans le large potentiel offert par cette région, qui présente une situation unique, au carrefour des places européennes majeures du marché de l'art, Amsterdam, Anvers, Londres, Paris. Des travaux récents ont démontré que des marchés actifs s'y sont développés sous l'Ancien Régime, parfois sous des formes totalement atypiques et originales. Cette zone géographique offre ainsi de stimulantes perspectives de recherches qui ne demandent qu'à être confrontées à d'autres études de cas en Europe. - - - Le programme repose sur la constitution d'un groupe de travail interdisciplinaire et international, composé d'économistes, d'historiens des sociétés et d'historiens de l'art, venus de France, Belgique, Pays-Bas et Etats-Unis. Cette équipe se réunira une à deux fois par an sur des thèmes spécifiques. Ces réunions prendront la forme d'ateliers et auront pour objectif la confrontation des approches et méthodes de chacun, dans le respect de la spécificité de chaque discipline, avec une réelle ouverture à l'interdisciplinarité. Les travaux auxquels elles donneront lieu seront examinés selon une large perspective comparative, tant du point de vue géographique, chronologique que méthodologique. Des confrontations seront également être organisées sous la forme de journées d'études pour élargir le débat autour de questions plus générales liées à l'histoire sociale et économique de l'art. - - Le programme est envisagé pour une période de quatre années, à l 'issue desquelles la production de bases de données offrira de nouveaux outils de recherche, et une publication collective, rédigée par l'ensemble des collaborateurs, fournira la synthèse des travaux. - - ...

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS ET PICARDIE (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS ET PICARDIE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS ET PICARDIE

Aide de l'ANR 180 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles