MRAR - Programme Pluriannuel de Recherche sur les Maladies Rares (MRAR)

Analyse "comparative genome hybridisation" tres haute resolution de patients presentant des anomalies du developpement gonadique – GONAD-CGH

Résumé de soumission

La survenue d'erreurs dans le processus du déterminisme sexuel chez l'homme n'est pas rare et les conséquences sont variables, allant d'un phénotype présentant une réversion sexuelle complète à un phénotype présentant des anomalies mineures du développement des organes génitaux. L'étude du déterminisme du sexe peut aider à la compréhension des mécanismes impliqués dans la différentiation cellulaire ainsi qu'à celles des voies de signalisation hormonale. Les bases génétiques de la formation des gonades sont encore mal connues. Le but de ce projet est d'identifier de nouveaux facteurs génétiques impliqués dans la survenue d'anomalies du développement gonadique en utilisant la technologie de puces à ADN pour l'analyse CGH très haute résolution sur une grande série de patients présentant des réversions sexuelles 46,XX ou 46,XY. Nous souhaitons également caractériser les nouvelles mutations détectées lors d'une étude pilote avec cette nouvelle technologie*******************Nous nous proposons d¿appliquer cette technique sur une large série de 200 individus présentant une réversion sexuelle 46,XX ou une dysgénésie gonadique 46,XY. Cette étude incluera 50 cas associant à la réversion sexuelle un phénotype complexe incluant un retard mental et une dysmorphie. Nous disposons à l'heure actuelle de 300 échantillons d'ADN en qualité et quantité suffisante pour mener à bien ce projet. Cette série exceptionnelle a été collectée depuis de nombreuses années dans le laboratoire dans le cadre de diverses collaborations internationales. Cette technique est particulièrement adaptée au dépistage de variations de nombre de copies d'ADN sur le génome entier, notamment lors d'anomalies du déterminisme sexuel puisqu'il s'agit d'un processus dosage-génique dépendant. Nous souhaitons utiliser une technique CGH microarray par BAC (ArrayGenomics, IntegraChip BAC Array avec un intervalle moyen de 0.8 Mb) et la technique oligomicroarray NimbleGen.
Cette dernière technique a d'ores et déjà permis de mettre en évidence des différences du nombre de copies de gènes associées à des erreurs du développement gonadique. Nous souhaitons également caractériser les nouvelles mutations précédemment mises en évidence
*******************Cette technique à Ultra-Haute-Résolution devrait permettre de détecter des délétions/duplications associées à des phénotypes de réversion sexuelle (hommes 46,XX ou dysgénésie gonadique 46,XY ). Une étude pilote a montré la puissance de cette technique dans notre laboratoire et a mis en évidence une délétion intragénique dans le gène ERBB4 chez un patient porteur d¿une dysgénésie gonadique 46,XY. Nous souhaitons affiner la caractérisation du rôle de ERBB4 dans le développement gonadique et déterminer si ce gène ou sa voie de signalisation sont également impliqués chez des patients présentant un phénotype similaire.

Coordinateur du projet

INSTITUT PASTEUR (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT PASTEUR

Aide de l'ANR 270 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles