MRAR - Programme Pluriannuel de Recherche sur les Maladies Rares (MRAR)

Etude de la signalisation de RdCVF un facteur trophique et un espoir pour la thérapie des rétinopathies pigmentaires – RdCVF signaling

Résumé de soumission

La Rétinopathie Pigmentaire est une maladie cécitante avec perte des photorécepteurs à bâtonnet puis à cône. Aucun traitement n'est disponible. La perte de cônes cause le handicap visuel la plus grave car les cônes sont essentiels pour la vision. Notre stratégie est d'empêcher la perte secondaire des cônes. Par une stratégie systématique nous avons identifié un facteur thérapeutique « Rod-derived Cone Viability Factor » (RdCVF). RdCVF est un des produits du gène Txnl6, homologue aux thiorédoxines. Les thiorédoxins ont des activités pléiotropiques: contrôle rédox, régulation de l'apoptose et comme RdCVF, une activité cytokine. Notre but est de valider RdCVF et d'identifier sa signalisation par une approche transcriptomique.

Les objectifs:

1) Valider le rôle essentiel de RdCVF dans la survie de cône par transgénèse et interférence ARN.

2) Identifier les gènes impliqués dans la signalisation RdCVF par transcriptomique et validation par des approches fonctionnelles.
*******************1) Validation de RdCVF:
Pour valider le rôle essentiel de RdCVF pour la survie des cônes in vivo nous analyserons la souris RdCVF -/- que nous avons produite : tests de vision et comptage des cônes. En raison de la compensation possible par RdCVF2, nous analyserons les doubles KO.
Nous créerons des souris sur-exprimant alternativement les deux isoformes de Txnl6: RdCVF et de l'isoforme longue (RdCVFL), une thiorédoxine putative par l'épithélium pigmenté rétinien (RPE) et validerons le rôle respectif de RdCVF et RdCVFL dans l'effet trophique sur les cônes de la souris rd1 (perte bâtonnets-cônes).
Nous examinerons notre hypothèse du rôle de RdCVFL comme senseur de stress oxydatif et de régulation de l¿effet trophique de RdCVF dans un modèle de surexposition à la lumière. Nous abaisserons alternativement l¿expression des deux isoformes de Txnl6 par shRNA délivré par vecteur AAV et étudierons individuellement son effet sur les cônes de souris sauvages exposées à la lumière.

2) Signalisation RdCVF
Nous analyserons in vivo le transcriptome des rétines des souris:
. rd1 transplantée avec des bâtonnets (source de RdCVF)
. RdCVF-/-
. RPE-RdCVF et RdCVFL
. AAV-RdCVF
. AAV-shRNA-RdCVF et RdCVFL

et des modèles in vitro:
. Explants rétiniens de souris rd1 avec le milieu conditionné des souris sauvages avec et sans l'immunodéplétion de RdCVF.
. Explants rétiniens de souris de rd1 et de rd7 (modèle enrichi en cônes) avec les cellules COS-1 transfectées avec RdCVF et RdCVFL.
. Explants rétiniens de souris de rd1 et de rd7 traités avec RdCVF recombinant.

Les hybridations sur puces Affymetrix seront réalisées par Philippe Kastner, l¿analyse bioinformatique par Olivier Poch (IGBMC).

Nous emploierons trois étapes de validation:
. RT-PCR quantitative
. Un modèle d¿inactivation temporelle (Lox)
. Dérégulation des cibles identifiées par shRNA délivrés par un vecteur rétroviral réplicatif (RCAS) dans les cultures enrichies en cônes de poulet.
*******************Après avoir identifié RdCVF comme agent thérapeutique pour traiter des patients souffrant de rétininopathie pigmentaire, et tandis que nous progressons vers le transfert en clinique, nous validerons ici in vivo le rôle essentiel de RdCVF dans la survie des cônes. Nous tenterons aussi d¿élucider le rôle respectif des deux isoformes du gène dans la signalisation de RdCVF. Nous croyons fortement que l'identification de la signalisation de RdCVF est la prochaine étape de ce projet de recherche. Les résultats du programme proposé permettront à l'avenir la conception de nouvelles approches de traitement en visant spécifiquement la signalisation de RdCVF avec de petites molécules qui pourraient être plus faciles qu'une protéine à délivrer dans l'oeil. Notre projet reprend des expertises complémentaires en biologie moléculaire (Thierry Léveillard) et en biologie de la rétine et en clinique (José Sahel). C'est la meilleure garantie pour un transfert efficace « from bench to bedside ».

Coordinateur du projet

INSERM - Délégation régionale Paris 6 (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSERM - Délégation régionale Paris 6
CENTRE EUROPEEN DE RECHERCHE EN BIOLOGIE ET EN MEDECINE - CERBM

Aide de l'ANR 200 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 24 Mois

Liens utiles