Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
BLANC - Programme blanc

Migrations de transit en Afrique : dynamiques locales et globales, gestion politique et expériences d'acte. – MITRANS

Résumé de soumission

I-Le projet MITRANS vise à rendre compte des transformations des modèles migratoires confrontés aux processus de mondialisation. Le paradigme du « transnationalisme » qui s'est imposé depuis quelques années pour penser ces transformations n'est que partiellement adéquat pour comprendre les mouvements migratoires déployés à partir du continent africain. Il s'intéresse avant tout au caractère bi-polaire de la migration, et privilégie les dynamiques des réseaux au détriment de l'articulation entre système de contraintes et nouveaux modèles migratoires. Notre projet prend en compte non seulement l'intensification des échanges et des flux, mais également la politique des Etats et les effets de la fermeture des frontières. Il se propose d'étudier les stratégies des migrants qui vivent de façon prolongée dans une situation de liminarité et de décrire les sens variables que prend l'errance en fonction des territoires traversés. II-.Sur le plan empirique, on prendra en compte la diversification des destinations, en intégrant l'Afrique du Sud, et en incluant des contextes différenciés, en particuliers urbains, entre lesquelles les migrants peuvent circuler. Le projet développera une méthodologie multi-située. Les terrains retenus (France, pays de destination et de passage ; Sénégal et Mali, pays de départ et de transit ; A du S, à la fois destination finale et porte vers l'Europe ou l'Amérique du Nord ; villes de transit : Casablanca et Rabat au Maroc, Nouadhibou en Mauritanie, Johannesburg en A du S) ne l'ont pas été seulement en vue d'une démarche comparative mais également parce qu'ils correspondent à des plateformes à partir desquelles peuvent s'établir des connections. Le projet comprend 4 grands axes thématiques 1 - politiques migratoires des Etats et politiques publiques d'accueil dans les lieux de passage 1.1- Répertoires discursifs qui balisent les représentations que les élites politiques et les medias proposent des nouveaux migrants (analyse de discours). 1.2- Dimension internationale des politiques migratoires (analyse de textes officiels et presse) 1.3- Modes de gestion, officiels ou de fait, des populations en transit : intégration dans le tissu social local, création de camps de regroupements spécifiques. (observations, entretiens, analyse de discours, de textes officiels et de presse) 2 -ancrage dans les espaces locaux et développement de réseaux transnationaux 2.1 L'expérience de la mobilité, comme ressource susceptible de donner un avantage dans le développement d'initiatives entrepreunariales (observations et entretiens) 2.2 Canaux de circulation d'informations et modes de connections aux réseaux transnationaux : enquêtes sur l'usage des nouvelles technologie (constitution de corpus d'observations et de documents, récits) 3- Trajectoires migrantes et configurations urbaines 3.1 - Formes d'organisation collective des populations en situation d'attente. 3.2 - Analyse des interactions entre la position socio-géographique, l'identité et le sens de l'urbanité propre aux différentes villes, d'une part, et le sens qu'y prend, pour ceux qui y sont engagés, les circulations migratoires, (observations, entretiens) 4- le transit comme source de catégorisation, de valeurs et d'identités nouvelles 4.1- (a) répertoire des désignations et attributs catégoriels qui s'appliquent à ces migrants (b) Étude de l'émergence et de la stabilisation de représentations pour lesquelles le transitoire devient à la fois un mode d'engagement personnel et une valeur collectivement reconnue. 4.2- description compréhensive du « monde de l'aventure », de l'univers mental et de « l'imaginaire migratoire » des « aventuriers (observations, entretiens, recueils d'écrits de migrants et de récits) III-L'enjeu est de revisiter les paradigmes des migrations internationales à la lumière des nouvelles formes de mobilité. Ce projet permettra à la fois de rendre compte et de surmonter le brouillage des catégories traditionnelles de ce domaine (im...

Coordinateur du projet

Jocelyne STREIFF FENART (UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS
INSTITUT Français D' AFRIQUE DU SUD

Aide de l'ANR 212 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter