PNRA - Programme National de Recherches en Alimentation et Nutrition Humaine

Effets des charcuteries sur la cancérogenèse colorectale. Etude des mécanismes. Choix de stratégies préventives – HEMECANCER

Résumé de soumission

Le cancer colorectal touche chaque jour cent nouveaux cas, en France. L'épidémiologie suggère que 60 cas sont évitables, et montre que la consommation de charcuteries est associée au risque. Mais association n'est pas preuve. Des expériences sont nécessaires pour (1) étayer les recommandations alimentaires (2) comprendre le mode d'action des viandes, (3) trouver des stratégies de prévention.
Regroupant les producteurs de charcuteries (FICT), le centre technique (CTSCCV) d'Alfort, deux laboratoires toulousains (ENVT et INRA) et le centre de recherche en nutrition humaine (CRNH) de Clermont, nous proposons d'étudier l'effet des charcuteries dans la promotion du cancer colorectal, et de trouver des stratégies préventives. Notre hypothèse de départ est que l'effet promoteur des charcuteries vient de leur contenu en fer héminique nitrosylé, lequel favorise la lipoperoxydation dans l'aliment et dans l'intestin. Cette hypothèse est étayée par nos travaux sur la viande rouge et sur des molécules purifiées (Pierre et al. 2003; 2004).
Les charcuteries et salaisons seront produites (FICT), et caractérisées biochimiquement notamment quand à leur peroxydabilité (CTSCCV). Elles seront administrées à des rats ayant ou non reçu par injection un cancérigène spécifique du colon (ENVT). Les métabolites des lipoperoxydes seront analysés dans les échantillons venant des rats (INRA). L'effet des aliments sur le transcriptome sur la muqueuse intestinale sera étudié avec des DNA arrays pangénomiques (ENVT et GénoToul). L'évolution de la cancérogenèse sera suivie par histologie (ENVT). On testera l'effet de stratégies préventives utilisant soit la modification des process (CTSCCV), soit des suppléments nutritionnels (ENVT). La stratégie la plus efficace pour inhiber la promotion de cancérogenèse induite par les charcuteries sera testée in fine chez des volontaires humains (CRNH), qui recevront pendant quelques jours les charcuteries normales, modifiées, ou supplémentées. Ces travaux devraient permettre la diminution de l'incidence du cancer colorectal, et le maintien d'une filière agro-alimentaire de qualité.

Coordinateur du projet

Monsieur Fabrice PIERRE (INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE -CENTRE DE RECHERCHE DE TOULOUSE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IFIP - INSTITUT DU PORC
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE -CENTRE DE RECHERCHE DE TOULOUSE
CENTRE DE RECHERCHE EN NUTRITION HUMAINE D AUVERGNE ( CRNH)

Aide de l'ANR 164 994 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter