JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Modèles et simulation multi-agents de la mobilité et des localisations en milieu urbain – SMA-LOCMOB

Résumé de soumission

Objectifs : Ce projet vise à renouveler le domaine de la modélisation quantitative des comportements en matière de rythmes temporels d'activités, de mobilité et de localisation en milieu urbain. Les questions de développement durable suscitent un intérêt croissant pour des modèles microscopiques qui prennent en compte les nouveaux modes de consommation et de production (p.e. multi-résidentialité, lieux de travail mobiles). Ces modèles sont souvent constitués de sous-modèles juxtaposés reflétant la complexité du système, tels que des modèles de transport, d'occupation des sols et de localisation des activités. Leurs interactions mutuelles suggèrent d'intégrer ces modèles au maximum. Toutefois, ils opèrent à des échelles très diverses au niveau spatial (le quartier, la région) et temporel (l'heure, l'année). L'objectif central de ce projet est d'aborder l'aspect multi-échelle du problème : à quelles résolutions microscopiques spatiales et temporelles faut-il modéliser pour observer les phénomènes macroscopiques pertinents tels que l'étalement urbain ? Un second objectif du projet est d'étoffer le groupe simulation , actuellement en phase de construction au LET, en renforçant des collaborations (inter)nationales. - - Résultats attendus : Nous envisageons, d'une part, le développement d'un ensemble de briques théoriques validées, susceptibles d'expliquer, avec un minimum d'ingrédients, l'émergence de comportements collectifs tels que la congestion dans les transports ou l'étalement urbain. D'autre part, sur ces fondations, seront construites, en collaboration avec des groupes à Berlin, Paris et Zurich, des simulations multi-échelle de systèmes réalistes afin de confronter les résultats aux données empiriques. - - Méthodologie : L'originalité du projet consiste à aborder des modèles théoriques issus des disciplines traditionnelles du champ (géographie, économie urbaine) par des approches inspirées de la physique statistique et de l'informatique. On s'intéressera aux modèles dynamiques multi-agents (MA), particulièrement adaptés aux systèmes complexes. L'état de l'art consiste souvent à juxtaposer des modèles (de transport, d'occupation du sol) sans respecter l'unité décisionnelle (l'individu, le ménage ou la firme). L'avantage de l'approche MA, par rapport à ce schéma, réside dans la modélisation explicite des agents et de leurs processus décisionnels. Toutefois, l'existence et l'unicité de solution sont plus difficiles voire impossibles- à démontrer pour les modèles MA. Des méthodes de simulation à large échelle et des techniques d'optimisation appropriées permettent de dépasser ces obstacles. La méthode consistera à valider des modèles microscopiques MA et à les intégrer ensuite de façon cohérente dans des simulations de systèmes réalistes.

Coordination du projet

Fabrice MARCHAL (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 200 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter