Actu
06/04/2021

Pré-annonce : appel à projets transnationaux du programme EJP Soil (European Joint Programme) sur « Des sols agricoles sains, résilients et durables”

L’Agence nationale de la recherche (ANR) lancera un appel à projets transnationaux dans le cadre du programme commun au niveau européen EJP Soil. Le programme vise à créer un cadre intégré pour la recherche sur les sols agricoles en Europe afin d’accroître la capacité de recherche, les ressources et les connaissances dans le domaine des sols. L’appel à projets sera lancé en avril 2021 et les candidats auront jusqu’au 9 septembre 2021 pour soumettre leurs propositions.

L’appel cible deux principaux impacts de l’EJP Soil :

1) Favoriser la compréhension de la gestion des sols agricoles et de son influence sur l'atténuation des changements climatiques ou sur l'adaptation à ceux-ci, sur la production agricole durable et la santé de l’environnement

2) Comprendre comment la séquestration du carbone dans le sol peut contribuer à l’atténuation des changements climatiques au niveau régional, incluant une comptabilisation du carbone

Les projets devront avoir une plus-value claire sur l’un de ces deux impacts dans leurs perspectives à moyen et long terme.

L’objectif de cet appel est d’améliorer les pratiques de gestion holistique des sols agricoles (les sols forestiers ne sont pas exclus) Ils contribueront à la transition vers la diversification agricole incluant une diversité de pratiques durables et environnementales. Pour atteindre cet objectif, la connaissance sur la séquestration du carbone et la biodiversité est essentielle. L’appel cible trois thèmes majeurs : la séquestration du carbone organique, la biodiversité, la production et l’environnement durables.

Les consortia intéressés devraient candidater sur l’un des trois sujets :

Comprendre la séquestration du carbone organique dans le sol (stabilisation, stockage et rémanence)

  • Saturation de la séquestration du carbone dans la matière organique sous différentes formes (incluant le potentiel de séquestration, la quantification du carbone stable, la manière d’augmenter la quantité de carbone dans différents sols, l’influence des interactions organo- minérales sur la saturation et la stabilisation du carbone)
  • Compréhension du mécanisme de rémanence du carbone organique dans le sol et le sous-sol (influence des minéraux, microorganismes et matière organique, stœchiométrie du C-N-P)
  • Interactions du carbone organique du sol et des émissions des gaz à effet de serre (principalement CO2, N2O et CH4)
  • Pratiques de gestion sur différents types de sols agricoles et forestiers pour minimiser l’émission de gaz à effet de serre

Biodiversité des sols : situation et rôle des services des sols dans l’écosystème

  • Développement d’indicateurs holistiques et de valeurs cibles pour définir des sols sains pour la productivité agricole, par exemple fertilité des sols, biodiversité, résilience, teneurs en substances nutritives et interactions sols-microorganismes-plante.
  • Compréhension du rôle fonctionnel des sols dans l’apport de services écosystémiques, par exemple l’apport de cultures alimentaires ou non alimentaires, cycle des nutriments, stockage de l’eau et filtration.
  • Compréhension du rôle de la faune, du microbiome, des plantes et de leurs interactions sur le maintien, l’amélioration et la réhabilitation de sols sains et résilients pour la production agricole.
  • Impact d’amendements nouveaux (par exemple les boues de l’industrie des pâtes et papiers) sur le biote du sol

Approches spécifiques des sites ou à l’échelle du paysage pour améliorer la durabilité, résilience, santé et productivité des sols, incluant :

  • Pratiques innovantes et/ou technologies* qui maximisent le stockage du carbone organique dans les sols (protection de stocks existants ou séquestration).
  • Stratégies de gestion et gestion agronomique, incluant l’agriculture de précision, qui aide à réduire l’émission nette de gaz à effet de serre des sols.
  • Gestion intégrée des systèmes agricoles, réseaux d’exploitations agricoles, et des agroécosystèmes, incluant par exemple, la diversification de la production, les approches agroécologiques, la gestion de la fertilité et de la fertilisation.
  • Technologies, pratiques et approches de gestion pour accroître la durabilité et la résilience des systèmes agricoles au changement climatique.
  • Technologies, pratiques et approches de gestion qui contribuent à la réhabilitation des paysages et la sauvegarde du capital naturel.
  • Evaluation de la faisabilité de technologies spécifiques ou de pratiques pour différentes zones pédoclimatiques et systèmes agricoles en prenant en compte les enjeux socio-économiques.

*Les technologies incluent mais ne s’y limitent pas : les technologies digitales, drones et capteurs, robots autonomes, travail du sol, fertilisation de précision, contrôle des adventices et maladies, irrigation.

A ce jour, les pays et organisation partenaires suivants contribueront financièrement à l’appel : Belgique, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Irlande, Italie, Nouvelle Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Russie et l’Alliance mondiale pour la recherche (Global Research Alliance). Les universités et autres établissements d’enseignement supérieur, instituts de recherche publique, organisations privées à but non lucratif, sociétés privées peuvent candidater en se conformant aux règles et aux critères d’éligibilité nationaux. Chaque consortium de recherche devra être composé d’au moins trois partenaires demandeurs de financements d’au moins trois pays partenaires différents. Des partenaires de recherche ne faisant pas partie des pays participant à l’appel peuvent prendre part aux consortia sur leurs fonds propres. Les organisations de recherche participantes seront financées par leurs organismes nationaux respectifs de financement en accord avec les conditions légales de financement des projets. L’ANR ne financera que les partenaires français des projets sélectionnés. Les projets dureront au moins 24 mois et au plus 36 mois.

L’appel sera ouvert en avril 2021. Un webinaire sera organisé en mai pour tous les candidats intéressés. Le webinaire couvrira tous les aspects pertinents concernant l’appel et introduira l’outil de soumission.

Clôture de la soumission des résumés de projets et inscription des coordinateurs et partenaires : 25 juin 2021.

Clôture de la soumission des projets complets: 7 septembre 2021.

Informations utiles :

https://projects.au.dk/ejpsoil/

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter