BiodivMon - Améliorer la surveillance de la biodiversité et des changements écosystémiques au niveau transnational pour la science et la société

Augmenter la fréquence et l'échelle de la surveillance de la biodiversité marine grâce à l'imagerie numérique et à l'intelligence artificielle – BioBoost+

Résumé de soumission

Le développement de la capacité d'observation pour fournir des évaluations informatives et solides de la biodiversité est crucial pour évaluer les progrès réalisés par rapport aux accords internationaux et pour étayer les stratégies de conservation et de gestion fondées sur des données probantes. Une meilleure compréhension des schémas de biodiversité et de leur dynamique nécessite une surveillance automatisée de la biodiversité, une harmonisation des méthodes d'échantillonnage et une meilleure coordination des efforts d'échantillonnage. Cependant, la résolution, l'étalonnage, la normalisation, la vérification sur le terrain et le rapport coût-efficacité restent des défis majeurs pour la plupart des techniques qui permettent une surveillance automatisée de la biodiversité. BioBoost+ relève ces défis en améliorant l'échantillonnage non invasif, efficace et à haute fréquence du zooplancton marin, du benthos et des poissons grâce à l'imagerie numérique (Thème 1). BioBoost+ associe une technologie d'intelligence artificielle (IA) de pointe à un ensemble d'images d'entraînement sans précédent, adaptées à un large éventail de taxons, y compris les espèces formant l'habitat (prairies d'herbes marines, bancs de coquillages et canopées de macroalgues), les espèces indicatrices d'importance écologique et économique (par exemple, les poissons côtiers, les homards), les espèces invasives et les espèces de poissons, poissons côtiers, homards), les espèces envahissantes et les taxons peu étudiés (assemblages faunistiques dans le plancton et dans les couverts de macroalgues, macrozoobenthos et poissons rares). Des flux de données continus seront générés par des réseaux de caméras utilisant des technologies rentables pour permettre l'acquisition et la distribution en temps réel de données sur la biodiversité. Les avancées technologiques proposées seront utilisées pour : 1) améliorer la surveillance des écosystèmes marins, y compris les interventions de restauration en cours et les zones marines protégées (ZMP), en testant et en validant directement l'évaluation de la biodiversité en temps réel à exporter dans les eaux européennes et non européennes (thème 2) ; 2) développer l'analyse d'images des cartes d'habitat des fonds marins pour saisir les phénomènes à grande échelle, tels que la fragmentation de l'habitat, les seuils, les changements de régime et les invasions d'espèces dans les écosystèmes vulnérables (par exemple, les herbes marines et les macroalgues), les herbiers marins et les forêts de macroalgues), qui sont pertinents pour évaluer le bon état environnemental des écosystèmes (thème 2) ; 3) améliorer la sensibilité d'une série d'indicateurs de biodiversité pertinents pour les politiques à de multiples facteurs de stress, y compris les facteurs de changement climatiques et anthropogéniques, en utilisant le cadre des variables essentielles de biodiversité (EBV) (thème 2 et thème 3) ; 4) S'engager avec d'importants programmes de science citoyenne marine, tels que le Reef Life Survey (RLS), pour élargir les échelles spatiales d'échantillonnage par le biais d'images numériques et pour évaluer les avantages et les inconvénients des approches automatisées pour l'identification des taxons (Thème 1 et Thème 2). En fournissant des méthodologies rentables pour la surveillance à haute fréquence de l'abondance et de la diversité des espèces et de meilleurs indicateurs de changement, BioBoost+ stimulera les programmes de surveillance nationaux et régionaux et fournira un soutien scientifique pour évaluer les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de conservation nationaux et internationaux.

Coordination du projet

Lisandro BENEDETTI-CECCHI (University of Pia)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

University of Pia
MARBEC MARine Biodiversity, Exploitation & Conservation
University of Naples Federico II
University of the Aegean
MARBEC UMR MARBEC
Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ)
Nord University
Fundación AZTI - AZTI Fundazioa

Aide de l'ANR 1 385 739 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2024 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter