CE55 - Sociétés et territoires en transition

Des globes virtuels aux blancs des cartes. Une immersion cartographique dans la mise en récit des changements globaux – SPHEROGRAPHIA

Résumé de soumission

Les globes virtuels sont devenus en quelques années un support clé de visualisation des changements globaux, mobilisés tant par les sphères scientifiques que politiques et opérationnelles. Les prenant pour point d’entrée, SPHEROGRAPHIA propose de réfléchir en termes de justice spatiale à l’inégale géonumérisation du monde en articulant une double étude : d’une part, celle de la fabrique de ces globes, pour déconstruire les processus sociotechniques qui participent à la mise en récits cartographiques de l'anthropocène et révéler la disparité de leurs données ; d’autre part, celle des effets de ces dispositifs pour décrypter leur performativité tant sur les imaginaires que sur les engagements politiques de celles et ceux qui les mobilisent ou les alimentent. Il s’agit d’interroger ces images environnementales globales pour mettre en lumière leur part d’incertitudes et les « blancs des cartes » qu’elles manipulent explicitement ou implicitement. L’ambition est aussi d’étudier comment, à l’ère de la post-souveraineté cartographique, des coalitions transnationales s’opèrent pour tenter de rendre visibles des régions spécifiques sur ces globes. L’exemple du Bouclier des Guyanes servira d’étude de cas. Les défis scientifiques sont à la fois méthodologique (concevoir une méthode et un outil de visualisation des déserts de données), théorique (intégrer la dimension informationnelle aux travaux sur la justice spatiale et environnementale) et épistémologique (renouveler les approches critiques de la cartographie). L’originalité du projet est de se saisir d’un objet encore peu travaillé (les globes virtuels) pour aborder la problématique de l’équité informationnelle des territoires en combinant une approche plurielle (analyse spatiale, analyse de discours, géovisualisation, observation participante, création art/science) et multiscalaire associant géographie et géomatique mais aussi histoire, sémiotique, arts plastiques et numériques.

Coordination du projet

Matthieu Noucher (UMR 5319 PASSAGES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CRH Centre national de la recherche scientifique
PASSAGES UMR 5319 PASSAGES
EVS Centre national de la recherche scientifique
LETG Nantes Université
PRODIG Université Panthéon-Sorbonne Paris 1
LISST Université Toulouse - Jean Jaurès

Aide de l'ANR 245 035 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter