CE27 - Études du passé, patrimoines, cultures

Échanges et transferts de biens de prestige entre l’aire maya et costaricienne entre AD 300 et AD 700. – MAYACOSTA

Résumé de soumission

Pendant la période classique (AD 250-950), les Mayas interagissaient avec de nombreuses cultures voisines, mais on connait peu leurs relations avec des sociétés plus éloignées. De nombreux miroirs et plaques de jade, associés aux élites mayas, ont ainsi été découverts au Costa Rica, distant de plus de 1000 km (AD 300-700). Dans la zone maya, des coquilles de Spondylus ont souvent été excavées de sépultures liées aux élites, mais sont absentes des rivages proches de cette zone et abondantes au Costa Rica. Ce projet propose de réunir archéologues, archéomètres, tracéologues et archéozoologues pour déterminer les zones d'origine de ces biens de prestige et comprendre la nature et les modalités des relations entre ces régions.

Les données archéologiques des objets étudiés seront analysées afin de documenter leurs contextes et cadres chronologiques. L'étude de leur provenance impliquera l’analyse chimique des pierres et adhésifs par un ensemble de techniques spectroscopiques, chromatographiques, de datation et isotopiques. Les microtraces à la surface des pierres seront caractérisées par tracéologie afin de comprendre les techniques lapidaires et de déterminer si elles ont été importées ou travaillées localement. Des matériaux en Spondylus provenant de la zone Maya seront soumis à des analyses malacologiques et isotopiques afin de connaitre leur lieu de recollection. L'étude iconographique et épigraphique du corpus de plaques et de miroirs nous permettra de documenter leur origine, date et statut dans l'aire maya. Enfin, nous confronterons les données dans leurs contextes géographiques et chronologiques afin de comprendre les distributions, productions, réutilisations et fonctions de ces biens dans les deux régions. Ce projet nous permettra de repenser les anciennes distinctions entre ce que l'on appelle la Méso-Amérique et ce qui est souvent considéré comme une "zone intermédiaire" afin de définir les entités qui les composent de manière beaucoup plus dynamique.

Coordination du projet

Matthieu Ménager (Amérique Latine)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ARCHAM Archéologie des Ameriques
GEOSCIENCES MONTP. Université de Montpellier
Amérique Latine
AASPE Archéozoologie, archéobotanique, Sociétés, pratiques et environnements
IMBE Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale

Aide de l'ANR 540 315 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter