CE07 - Chimie moléculaire

Des anions carborates comme outils pour des cations de Magnésium et de Calcium "pseudo-nus" – CarMaCat

Résumé de soumission

La catalyse par les métaux acides de Lewis est une méthode puissante et polyvalente pour la médiation de transformations variées. Traditionnellement et presque exclusivement, les acides de Lewis métalliques consistent en un centre métallique central entouré/coordonné par plusieurs de ligands de support permettant stabilité et solubilité, résultant cependant en une électrophilie sévèrement diminuée. Les cations métalliques « sans ligands »/ « nus » se présentent comme des cibles ultimes pour une activation électrophile maximale pouvant amener une fonctionnalisation sans précédent/efficace de substrats tant de manière stœchiométrique que catalytique. Cependant, l’accès à des ions métalliques « sans ligands » (ou ions « pseudo-nus ») stables en solution demeure un enjeu majeur jusqu’ici.
Ce projet vise principalement la synthèse et l’étude de la réactivité de di-cations Mg2+ and Ca2+ « pseudo-nus » seulement stabilisés par de faibles interactions avec des anions de type carborate et ammonia-borates ([R-CB11Cl11]- and [R3NB12Cl11]- ; R = alkyl), qui sont les anions peu coordonnants les plus stables chimiquement à ce jour. Outre ces cations, les di-cations [(NHC)Mg]2+ et les cations di-coordonnés de type [(NHC)Mg–X]+ seront également visés via coordination de ligands NHCs afin de moduler l’acidité de Lewis du MgII et d’incorporer un groupement [Mg–X]+ d’intérêt pour la fonctionnalisation de substrats. La réactivité (et leur potentiel comme catalyseurs) de ces cations avec des petites molécules d’intérêt (CO2, H2, substrats insaturés) sera étudiée via de réactions catalytiques d’hydro-fonctionnalisation et d’hydrogénation. Leur utilité potentielle sera également étudiée pour la transformation de molécules liées à la biomasse (comme les éthers alkyls et aryls) en molécules à valeur ajoutée.

Coordination du projet

Samuel Dagorne (Université Strasbourg)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IC Université Strasbourg

Aide de l'ANR 221 480 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter