CE07 - Chimie moléculaire

Détection sélective de Cu(II) par IRM: complexes de gadolinium reliés à des chélateurs de cuivre – SteRIc

Résumé de soumission

Le but de ce projet est de développer des senseurs sélectifs pour la détection du cuivre(II) par IRM (imagerie par résonance magnétique). Ils seront élaborés pour être applicables dans des échantillons biologiques tels que le sérum sanguin. Imager le Cu(II) par IRM, une technique puissante permettant la visualisation du corps entier, est primordial puisque cela permettrait de mieux comprendre son homéostasie, plus exactement sa distribution extracellulaire, son assimilation, ainsi que ses échanges. Ceci est particulièrement pertinent pour des maladies caractérisées par un excès ou une mauvaise répartition de Cu(II), comme les maladies de Wilson ou d’Alzheimer.
Les agents de contraste (AC) IRM sensibles aux cations métalliques sont typiquement composés de trois parties : un chélateur spécifique pour le cation à détecter, un complexe de gadolinium(III) et un espaceur reliant ces deux parties. Si les AC sensibles au Zn(II) ont démontré avec succès leur capacité de détection in vivo, la détection du Cu en est seulement à ses prémisses en raison des difficultés de sélectivité et de sensibilité.
Nous proposons ici d’utiliser des senseurs originaux pour la détection de Cu(II) par IRM qui (a) seront spécifiques pour le Cu(II) par rapport à d’autres ions métalliques, (b) auront une forte affinité pour le Cu(II) et (c) seront optimisés pour une réponse optimale (par augmentation importante de relaxivité) en présence de cuivre. La caractérisation complète de ces systèmes en présence et en absence de Cu(II) permettra d’optimiser la conception de ces AC et à terme d’obtenir la meilleure efficacité de réponse en présence de Cu(II) afin d’améliorer la sensibilité de détection. Les systèmes les plus prometteurs seront testés in vitro sur des échantillons sanguins.
Le succès de ce projet repose sur la complémentarité des deux équipes impliquées, spécialisées dans la complexation du Cu et la conception et la caractérisation d’agents de contraste IRM.

Coordination du projet

Angélique Sour (Institut de Chimie de Strasbourg)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CBM Centre national de la recherche scientifique
IC Institut de Chimie de Strasbourg

Aide de l'ANR 357 645 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2023 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter