CE20 - Biologie des animaux, des organismes photosynthétiques et des microorganismes

Anhydrase Carbonique iota : une réponse clé au CO2 chez les diatomées – OCEANIA

Résumé de soumission

Nous avons récemment découvert une protéine chez la diatomée marine modèle, Thalassiosira pseudonana, qui appartient à une nouvelle sous-classe d’anhydrase carbonique, iota-CA. Elle est impliquée dans les mécanismes de concentration du CO2 et utilise comme cofacteur le Mn2+ au lieu du Zn2+ habituellement chez les anhydrase carbonique. Cette enzyme est aussi présente chez d'autres diatomées marines, est répandue dans les océans, et pourrait donc jouer un rôle important dans le cycle biogéochimique global. L'utilisation du Mn2+ au lieu du Zn2+ pourrait refléter la disponibilité en ces ions dans l’environnement et/ou affecter les propriétés de cette enzyme. L'objectif scientifique global de ce projet est d'élucider le rôle de cette iota-CA dans la photosynthèse des diatomées, en élargissant l'analyse à une diatomée divergente, Phaeodactylum tricornutum, pour laquelle on dispose de davantage d'outils génétiques. Cet objectif sera atteint avec trois axes combinant diverses méthodes in vitro et in vivo. Le but du workpackage 1 est de déchiffrer les mécanismes moléculaires de la fonction, et l'architecture de iota-CA, à partir des informations fournies par sa structure en utilisant une combinaison de méthodes structurales, biophysiques et biochimiques. L'objectif du workpackage 2 est d'élucider les mécanismes catalytiques de iota-CA, et le rôle de Mn2 + au lieu de Zn2 +. L'objectif du troisième workpackage est de déterminer l'effet de l'inactivation de l'iota-CA sur la croissance et la physiologie des diatomées à l'aide d'outils de génie génétique et d'analyses protéomiques, afin de déterminer la contribution d'iota-CA au métabolisme des diatomées.

Coordination du projet

Véronique RECEVEUR-BRECHOT (Bioénergétique et ingénierie des protéines)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IMM Institut de Microbiologie de la Méditerranée
BIP Bioénergétique et ingénierie des protéines
LBI2M Laboratoire de Biologie intégrative des modèles marins

Aide de l'ANR 340 415 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2022 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter