NORFACE Gouvernance - NORFACE Gouvernance

Crimscape : naviguer les citoyennetés à travers les paysages de criminalisation en Europe – Crimscape

Résumé de soumission

Le projet CrimScapes explore l'expansion de l'application du droit pénal, des mesures de prévention et de contrôle de la criminalité et des imaginaires de la (il)légalité comme étant à la fois des réponses et à l'origine des politiques basées sur la menace et l'insécurité qui augmentent actuellement dans la région européenne. Étant données les tensions inhérentes entre les processus démocratique et une régulations légales toujours croissante, ce projet examine l'augmentation le recours grandissant aux technologies et institutions criminelles comme représentant un défit à la nature participative des sociétés démocratiques et comme possible symptômes et causes du sentiment général de turbulence qui est arrivé à dominer une grande partie de la vie politique, économique et sociale. CrimScapes cherche à saisir d'une manière analytique les motivations, les défis et les implications plus larges qui se cachent derrière la criminalisation d'une variété d'acteurs et de pratiques qui façonnent et modifient un enchevêtrement de crimscapes — des paysages de la criminalisation. Au moyen de recherches bibliographiques, d'exploration d'archives et d'entretiens, les membres du projet vont développer les généalogies de sept crimscapes européens sélectionnés préalablement (migration, travail du sexe, discours de haine, maternité de substitution, prison, usage de drogue, identités et relations LGBT). D'autres interviews, ainsi que des enquêtes ethnographiques, aideront à identifier et conceptualiser les stratégies, les relations et les dynamiques citoyennes des acteurs concernés afin de saisir comment ils négocient leur participation démocratique et libertés dans un contexte caractérisé par des mesures de contrôle et de régulations propres aux conditions de la criminalisation. Partant de ces données empiriques, les chercheurs conceptualiseront ensuite pour des publics différents les manières par lesquelles les subjectivités, les réalités vécues, les revendications citoyennes et les futurs désirés propres aux acteurs criminalisés pourraient être mieux pris en compte dans les processus démocratiques au travers de cette région.

Coordinateur du projet

Madame DARLEY Mathilde (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CESDIP Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales
Institut für europäische Ethnologie, Humboldt Universität
University of Helsinki
UJ Instytut Socjologii Uniwersytetu Jagiellonskiego

Aide de l'ANR 274 620 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2020 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter