COVID-19 - Coronavirus disease 2019

Covid-19 et Distanciation sociale : Temps subjectif et régulation socio-cognitive des comportements à risque – Covid-19-SocioDistant

Résumé de soumission

Malgré leur nature hautement stratégique, les mesures de distanciation sociale ne sont pas nécessairement respectées, cela même dans le cas où les risques pour la santé de chacun sont scientifiquement avérés, connus et très largement médiatisés. Comme le notent certains épidémiologistes, la manière dont les individus répondent aux recommandations gouvernementales importe au moins autant que la nature des recommandations elles-mêmes. La question des comportements individuels et collectifs et de leurs déterminants est donc clairement posée dans la lutte contre la propagation du Covid-19. D’où la légitimité des sciences de la cognition et du comportement et singulièrement de la psychologie sociale et cognitive dans ce domaine de la santé, comme pour toutes les questions des conduites dites à risque. La compréhension de ces phénomènes complexes psychologiques réclame d’articuler différents niveaux d’explication. Précisément, le projet Covid-19-SocioDistant permettra : 1- de fournir une première estimation quantifiée de la manière dont des variables de niveaux différents - intra-individuel, situationnel, positionnel et idéologique - interviennent dans les représentations que se forgent les individus à propos du Covid-19, de ses risques pour la santé, et de la légitimité et utilité des recommandations officielles en la matière ; 2- de tester les relations entre ces représentations et les comportements, les intentions et souhaits des individus de ne pas respecter la distanciation sociale; et 3- d’estimer les effets du confinement sur le sentiment d’isolement social, les affects et la perception du temps, qui peuvent conduire à la violation des règles de confinement, sachant que les représentations peuvent aussi influencer ces dimensions conatives et cognitives. À l’interface des SHS et des sciences de la vie et de la santé, ce projet - bien qu’élaboré dans l’urgence d’une crise sanitaire sans précédent - permettra ainsi une compréhension des dynamiques socio-cognitives, émotionnelles et comportementales en rapport avec le respect ou la violation des mesures officielles de distanciation sociale, s’agissant en particulier du confinement. Les données de ce type font encore largement défaut alors qu’elles sont indispensables pour compléter les modélisations des épidémiologistes et économistes et pour lutter efficacement contre la propagation de virus comme le Covid-19.

Coordination du projet

Sylvie Droit-Volet (LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE SOCIALE ET COGNITIVE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LAPSCO LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE SOCIALE ET COGNITIVE

Aide de l'ANR 154 656 euros
Début et durée du projet scientifique : juin 2020 - 18 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter