RA-COVID-19 V7 - Recherche - Action Coronavirus disease 2019 - Vague 7

Analyse histologique des lésions pulmonaires induites par le SARScov2 chez les patients décédés d’insuffisance respiratoire aiguë en réanimation – HISTOCOVID

Résumé de soumission

Le coronavirus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SARScov2) est un nouveau coronavirus découvert en décembre 2019 à Wuhan, en Chine et actuellement responsable d'une épidémie mondiale et de la mort de plus de 25000 patients en France. La forme la plus sévère de la maladie COVID-19 induit une pneumonie avec hypoxémie profonde qui peut nécessiter une ventilation mécanique invasive. On estime que 5% des patients atteints de COVID-19 sont admis en unité de soins intensifs (USI) pour la prise en charge. La mortalité hospitalière chez les patients qui développent un syndrome de détresse respiratoire aiguë sévère (SDRA) varie entre 40% et 60%. La physiopathologie exacte de la maladie et les lésions des poumons sont mal comprises et caractérisées. En effet, les données pathologiques du SDRA induit par SARScov2 sont très limitées. Une meilleure connaissance de la cause du décès par insuffisance respiratoire aiguë induite par SARScov2 est fondamentale pour guider les cliniciens dans la prise en charge des patients atteints de COVID-19 gravement malades et aider à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. Notre objectif est d'analyser les lésions histologiques pulmonaires des patients atteints de COVID-19 décédés d'un SDRA réfractaire en réanimation en pratiquant des biopsies pulmonaires post-mortem.
Quarante-six services de réanimation français participent à cette étude dans le but de réaliser 200 biopsies pulmonaires chez 100 patients sur une période de 12 mois. Cette cohorte sera la plus grande base de données anatomopathologique des patients COVID-19 ayant développé le SDRA. Conformément à la loi française, cette étude a été approuvée et enregistrée par l'Agence française de la biomédecine et le ministère de l'Éducation et de la Recherche (#PFS 20-016). Deux biopsies pulmonaires transcutanées par patient seront réalisées à l'aide d'une aiguille 14G et de repères anatomiques (1 biopsie antérieure et 1 biopsie postérieure). Toutes les biopsies seront référées au service de pathologie du CHU de Nantes et analysées par deux pathologistes spécialisés dans les tissus pulmonaires. L'objectif premier est de décrire et de caractériser les lésions du poumon induites par l'infection SARScov2. Les objectifs secondaires sont de corréler les constatations anatomopathologiques avec les caractéristiques démographiques des patients, les traitements administrés pendant le séjour aux soins intensifs, les paramètres du ventilateur, documenter le pourcentage de co-infections et leurs types, comparer les résultats radiographiques (radiographie thoracique et tomodensitométrie -scan de la poitrine) avec les résultats pathologiques, comparer les résultats pathologiques des décès précoces (<1 semaine après l'admission aux soins intensifs) par rapport aux décès tardifs (> 1 semaine). Ces découvertes anatomopathologiques aideront sans aucun doute à mieux comprendre la physiopathologie de la pneumonie SARScov2 et ouvriront la voie au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Coordination du projet

Emmanuel CANET (Centre Hospitalier Universitaire de Nantes)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Centre Hospitalier Universitaire de Nantes

Aide de l'ANR 72 561 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2020 - 12 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter